Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

22/04/2011

L'Hôtel des monnaies à Villemagne-l' Argentière

IMG_5165.jpg

L'une des façades de l'Hôtel des monnaies.

C'est dans la commune de Villemagne-Argentière qui est située dans les hauts cantons de l'Hérault, que l'on pourra découvrir l'une des plus vieilles demeures médiévales de ce département. Cette maison romane est vraiment exceptionnelle de par la qualité de son architecture et de son décor sculpté.

IMG_5159.JPG

Fenêtres géminées.

IMG_5166.jpg

Décor "tête de clou" sous une fenêtre géminée. 

IMG_5157.jpg

Chapiteau avec personnage et feuilles.

IMG_5158.jpg

Chapiteau à feuillage.

IMG_5163.jpg

Colonne dans l'angle du bâtiment. 

Cet édifice est daté de la fin du XII ème siècle ou de la première moitié du XIII ème siècle. Il a été classé Monument historique par arrêté du 17 janvier 1924. Il a été acheté par la commune de Villemagne en 1995. En 2005 un projet de protection et de restauration prévoyait d'y installer la mairie, la poste et l'office de tourisme. Il n'a jamais vu le jour. En 2009 vu son état de délabrement cet édifice a été pointé du doigt par le World Monument Fond. Installé à New York le WMF est la plus importante organisation privée consacrée à la restauration et à la conservation du patrimoine architectural mondial. Elle établit chaque année la liste des des édifices endommagés à travers le monde. C'est ainsi qu'en 2009 l'hôtel des monnaies figure dans le top 100 des monuments en péril endommagés par l'usure du temps. 

IMG_5152.JPG

Emplacement d'un linteau sculpté. 

IMG_5151.JPG

Vue de détail du linteau. 

IMG_5169.JPG

Dragon ailé bicéphale. 

Le nom de l' Argentière vient de l'exploitation de mines de plomb argentifère qui ont grandement contribué à la richesse et la réputation du monastère de Villemagne. L'appellation d'hôtel des monnaies est elle justifiée pour cet édifice ? A ce jour il n'y a aucune certitude que l'on ait frappé monnaie à Villemagne-l'Argentière. Des recherches archéologiques permettraient peut être d'apporter des éléments de réponse pour trancher cette question. En attendant d'hypothétiques recherches et en espérant qu'on veuille bien un jour sauver de la ruine cet exceptionnel édifice médiéval, le visiteur pourra découvrir des éléments architecturaux remarquables comme la façade avec ses huit fenêtres géminées, les chapiteaux sculptés, les frises, le linteau, les décors de tête de clou... 

A voir à proximité la salle d'exposition de la Société archéologique des Hauts-Cantons qui est installée dans l' ancienne église Saint-Grégoire, Monument Historique du XIIème siècle.