Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

25/04/2012

Montpellier Terre de faïences

MF_Invitation_1.jpg

Au cours des dix dernières années de nombreuses découvertes archéologiques ont été effectuées lors de travaux réalisés dans la ville de Montpellier, et notamment préalablement à la construction des lignes 1 et 2 du tramway. Ainsi l'INRAP qui a été chargé de ces recherches par le service régional de l'archéologie a mis au jour de nombreux ateliers de potiers et de faïenciers.

La relecture des archives et l'étude minutieuse de ces vestiges conduite par le Laboratoire d'Archéologie Médiévale et Moderne en Méditerranée (Aix-Marseille Université-CNRS) permettent aujourd'hui d'attribuer aux fabriques de montpellier de nombreux vases conservés dans les collections françaises.

Ces chefs d'oeuvre de la production montpelliéraine sont exposés au Musée Fabre tandis que le Site archéologique Lattara-Musée Henri Prades, présente les vases découverts lors des fouilles. Cette exposition fournit l'occasion de valoriser ces longues recherches et de rendre à Montpellier la place qu'elle mérite dans l'histoire de la céramique comme centre majeur de production de faïence pendant cinq siècles.

Exposition du 28 avril au 23 septembre 2012

Site archéologique Lattara-Musée Henri Prades

Ouvert du lundi au vendredi (fermé mardi) : 10h-12h / 13h30-17h30, samedis, dimanches et jours fériés : 14h-19h.

Tarif normal : 3,50 €, Tarif Pass'Agglo : 3 €, Tarif réduit : 2 €

Musée Fabre

Ouvert du mardi au dimanche : 10h-18h, fermé le lundi.

Tarif normal (collections permanentes) : 6 €, Tarif Pass'Agglo : 5 €, Tarif réduit : 4 €

Billet commun 2 expositions : 6 €. Le billet d'entrée aux collections permanentes du musée Fabre donne accès gratuitement au musée de Lattes pendant toute la durée de l'exposition.

Bon à savoir dans les 2 musées : entrée gratuite le premier dimanche du mois.

26/04/2011

Exposition PREHISTOIRES au Muséum de Toulouse

VISUELEXPO-ITAL.jpg

La préhistoire est une science qui est relativement récente puisqu'elle est née au début du 19ème siècle. La région de Toulouse  avec la proximité des grottes préhistoriques des Pyrénées a eu un rôle de premier plan dans l'émergence de cette science, avec de jeunes chercheurs régionaux. On citera entre autres parmi ces pionniers Edouard Lartet, Paul Tournal, Jean-Baptiste Noulet, Emile Cartailhac, Edouard Piette...

_JHO1144.JPG

Buste d'Emile Cartailhac et collection Lartet en arrière plan. 

_JHO1149.JPG

L'enquête. 

La sépulture mésolithique conservée au Muséum de Toulouse est le point de départ de l'enquête qui recouvre les grands champs disciplinaires nécessaires à l'étude de la préhistoire. La sépulture de Téviec (Saint-Pierre de Quiberon, Morbihan) est datée du Mésolithique récent, soit dans le courant de la seconde moitié du 6e millénaire avant J.-C. C'est grâce à un don de Saint-just Péquart  que ce spécimen est arrivé à Toulouse en 1937. Le couple Péquart après avoir étudié de nombreux sites en Bretagne s'installa en Ariège dès 1935 pour fouiller la grotte du Mas d'Azil et se lia alors avec un préhistorien renommé de la région, le comte Henri Bégouën qui était conservateur de la section de préhistoire du Muséum de Toulouse. 

_JHO1175.JPG

Squelettes de faune quaternaire : ours, rhinocéros, cerf.

Téviec : la scène du crime

Avec la sépulture de Téviec, les visiteurs se retrouvent dans la peau d'un enquêteur menant ses investigations dans un univers qui fait appel aux experts et aux scientifiques les plus pointus. Qui sont ces humains recroquevillés dans une même sépulture ? Quels sont ces objets qui les entourent ?  Que nous révèlent-ils sur nos origines ? Des sciences traditionnelles aux techniques les plus contemporaines, c'est une multitude d'outils qui sont désormais au service des chercheurs, et, pour l'exposition, à la portée des grands et des petits, invités à faire preuve d'observation et de déduction...

_JHO1190.JPG

La sépulture de Téviec. 

_JHO1199.JPG

Photographies de la fouille de la sépulture de Téviec en 1928. 

Une monographie sur la nécropole de Téviec fut publiée en 1937. On considérait alors que la sépulture A de Téviec était celle d'un homme et d'une femme. En 1938 on reconstitua la sépulture et elle fut présentée au public jusqu'à la fermeture du muséum à la fin des années 1990. Afin de valoriser au mieux cet élément emblématique des collections et de l'histoire du Muséum, il a été décidé d'entreprendre la numérisation de la sépulture, notamment pour sa restauration. Il a été découvert au cours de différentes analyses que les deux squelettes de la sépulture sont en fait de sexe féminin. D'autre part en débarrassant les crânes de matières destinées à combler brèches et cassures on a découvert des marques de fractures qui soulèvent la question de la mort des deux individus. 

_MG_9769.JPG

 Au centre statue-menhir de Frescaty, Tarn.

_JHO1155.JPG

PREHISTOIRE(S), l'enquête dévoile des collections quelquefois inédites au public et offre un focus important sur l'actualité de la recherche en préhistoire.

EXPOSITION TEMPORAIRE jusqu'en juin 2011 au Muséum de Toulouse 35, allées Jules-Guesde 31000 Toulouse Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h.

Contact Public : 05 67 73 84 84

Remerciements : Ils s'adressent à l'équipe du Muséum de Toulouse pour son accueil et plus particulièrement à Gaëlle Cap-Jédikian Chef de projet EXPOSITION. Crédit photo : Muséum de Toulouse.

index.php?lang=fr