Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

17/01/2012

Conference: La grotte COSQUER

201201_Nimes_grotte_cosquer.jpg

La grotte COSQUER du nom de son inventeur le plongeur marseillais Henri COSQUER, a été découverte par ce dernier en 1985. Elle est située près de Marseille, dans les calanques au Cap Morgiou. Elle recèle des animaux peints ou gravés il y a 28000 et 19000 ans au paléolithique supérieur. Il y a notamment des chevaux, bouquetins, cerfs, bisons, et également des pingouins et des phoques. A l'époque glaciaire l'entrée de la grotte était située 120 m plus bas, alors qu'aujourd'hui l'entrée qui est noyée est située à 37 m de profondeur.

escapade-cassis-grotte-cosquer.jpg

Henri COSQUER devant un panneau de chevaux.

img35.jpg

Pingouin représenté dans la grotte COSQUER.

La cavité dont l'accès est interdit au public afin de préserver les oeuvres pariétales qu'elle contient devrait faire l'objet d'une copie (comme Lascaux) et pourrait se visiter en 2014.

une_replique_de_la_grotte_cosquer_8356_hd.jpg

Jacques Collina-Girard, géologue et plongeur scientifique, maitre de conférences à l'uviversité de Provence, Aix-Marseille 1 présentera une conférence sur la grotte Cosquer au Carré d'art à Nîmes le mercredi 18 janvier 2012 à 16 h.

A l'issue de la conférence, l'auteur dédicacera son dernier ouvrage : L'Atlantide retrouvée ? Enquête scientifique autour d'un mythe.

Entrée libre.

Carré d'Art, Salle de conférences, place de la Maison Carrée-Nîmes.

Renseignements : Tel. 04.66.76.74.80

(Toute reproduction interdite sans autorisation de l'auteur)

 

14/12/2011

Conférence d'Antoine HERMARY-musée Henri Prades à Lattes

visuel conf hermany 15 12 2011.JPG

Conférence jeudi 15 décembre à 18h30, site archéologique Lattara-musée Henri Prades.

Plusieurs objets présentés dans l'exposition "Des Rites et des Hommes" qui est actuellement visible au Musée archéologique Henri Prades à Lattes (Hérault) invitent à s'interroger sur le mode de représentation des personnages divers dans le monde grec avant l'époque classique, et sur les difficultés d'interprétation qui en découlent pour nous. On prendra en particulier, l'exemple des "stèles" votives (ou plutôt des petites chapelles, naïskoi en grec) trouvées près de la rue Négrel à Marseille, qui montrent une femme assise dans un édicule, tenant parfois un animal sur ses genoux. Depuis la découverte en 1863, de multiples identifications du personnage ont été proposées : Artémis, Aphrodite, Athéna, Cybèle, une Nymphe.

En replaçant ce type d'image dans le contexte de l'iconographie grecque de l'époque archaïque (VIIe-VIe s. av. J-C.), on mettra en évidence l'ambiguïté et la polyvalence de ce type d'image. La découverte sur l' oppidum celtique de Cavaillon d'un objet appartenant à la même série permet de poser la question de la diffusion de cette iconographie en milieu non grec.

Conférence d' Antoine Hermary, professeur d'archéologie et civilisations grecques, Université de Provence.

Site archéologique Lattara-musée Henri Prades 390 avenue de Pérols 34970 Lattes;

 

 

         

19/04/2011

Conférence "Lattara, des animaux dans la ville".

Ane tellines visuel armelle.jpg

Petit équidé en tellines (Photo M.Py)

Dans le cadre de l'exposition "Les objets racontent Latttara", Armelle Gardesein présente une conférence au musée archéologique Henri Prades à Lattes le jeudi 21 avril 2011 à 18h30.

Comment imaginer le monde animal dans une cité portuaire de Gaule méridionale, entre le Ve siècle avant notre ère, et le IIe siècle après notre ère ?... Les animaux sont présents dans l'économie, dans le commerce, dans le quotidien des hommes :ils sont divinisés, ils sont sacrifiés, ils sont vendus, achetés et consommés... Mais où sont-ils ? où grandissent-ils ? Comment l'archéozoologue peut-il retrouver la trace des animaux vivants lorsque tous les témoignages archéologiques dont il dispose sont faits d'ossements abandonnés,... de dents oubliées... et de squelettes éparpillés ?

Site archéologique Lattara - Musée Henri Prades 390 avenue de Pérols 34970 LATTES

04 67 99 77 27 (20)

museearcheo.montpellier-agglo.com

 

 


17/03/2011

Archéologie des sociétés méditerranéennes La pêche et les poissons à Latarra

 

visuel gael piques.jpg

Conférence au site archéologique Latarra jeudi 17 mars 2011 à 18h30 "La pêche et les poissons à Latarra" par Gaël Piquès CNRS.

"Il y a dans la province Narbonnaise...un étang apellé latera, où les dauphins pêchent de société avec l'homme..." (Pline, Histoire Naturelle, IX,9).

Au delà du témoignage de Pline, les abondants vestiges relatifs à la pratique de la pêche et à la consommation de poisson découverts à Lattara, montrent l'importance de cette activité du deuxième âge du fer à l'époque romaine. Hameçons, lests et navettes de filet témoignent du panel des techniques utilisées. mais c'est surtout de l'étude des déchets de consommation que nous vient l'essentiel de la documentation. En effet, l'analyse des restes de poissons, abondants sur le site, nous renseigne sur les espèces consommées, leurs modes de préparation, le milieu exploité... Elle nous plonge à une époque où la capture de daurades de plus de 2 kg était encore monnaie courante dans les lagunes lattoises.

Site archéologique Latarra-Musée Henri Prades 390 avenue de Pérols 34970 lattes



http://museearcheo.montpellier-agglo.com/


 

 

04/03/2011

Conférence : La gestion de l'eau chez les gallo-romains L'exemple de la ville de NIMES

affichemars.jpg

Alain VEYRAC chargé de cours à l'université Vauban présente une conférence sur "La gestion de l'eau chez les gallo-romains, l'exemple de la ville de Nîmes"

Vendredi 4 mars à 18h30 au Musée de site Villa-Loupian. Entrée libre.

Renseignements: musée Villa-Loupian-RD 158 E4-34140 Loupian

tél. 04 67 18 68 18

24/02/2011

CÉSAR "Le Rhône pour mémoire" "Les découvertes subaquatiques du Rhône à ARLES"

 

IMG_3692.jpg

LUC LONG Conservateur du patrimoine et membre du DRASSM (Ministère de la Culture) présentera une conférence sur les découvertes archéologiques effectuées dans le lit du Rhône Jeudi 24 février à 18h45 précises à la chapelle des pénitents à ASPIRAN.

Les découvertes faites ces dernières années par Luc Long et son équipe de la DRASSM dans le Rhône à Arles ont livré une documentation archéologique exceptionnelle, unique au monde, qui montre la vitalité du commerce antique et la richesse des villes du Sud de la Gaule à l’époque romaine.

L’exposition « César. Le Rhône pour mémoire » qui vient de s’achever au musée de l’Arles antique a été vue par des dizaines de milliers de visiteurs et les documentaires audiovisuels diffusés notamment sur France 3 (Des racines et des ailes) ont rencontré une très forte audience. Invité par Stéphane Mauné qui dirige la fouille de la villa gallo-romaine de Saint- Bézard, Luc Long viendra présenter pendant un peu plus d’une heure, les découvertes les plus spectaculaires, en particulier le buste de Jules César. Il répondra ensuite aux questions du public. Cette conférence exceptionnelle et gratuite, ouverte à tous aura lieu à l’ancienne chapelle des Pénitents, mise à disposition par le maire de la commune d’Aspiran, J.-N. Satger. Elle s’inscrit dans la volonté, affichée par l’équipe de fouille de Saint-Bézard et le Club Archéologique de Montagnac-Pézenas, de promouvoir la diffusion des connaissances archéologiques et de la culture antique auprès des habitants d’Aspiran et de la moyenne vallée de l’Hérault.

Un grand parking surveillé est disponible sur la route de Péret, à droite avant la cave coopérative. L’itinéraire jusqu’à la chapelle des Pénitents sera fléché (environ 300 m).