Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

08/01/2011

Exposition archéologique "Mines et métallurgie préhistoriques du midi de la France" à la Maison Gabriela Mistral à Montpellier

Depuis plusieurs années le Conseiller général de l'Hérault soutient financièrement les opérations archéologiques qui sont menées dans le district minier de Cabrières-Péret et qui sont placées sous le contrôle scientifique de Paul Ambert, directeur de recherche au CNRS. Le service Patrimoine du Conseil général de l'Hérault a souhaité présenter dans ses locaux de la Maison Gabriela Mistral à Montpellier une exposition archéologique qui présente les principaux acquis de ces recherches archéologiques.

IMG_4753.JPG

 Vue générale de l'exposition.

 

IMG_4735.JPG

Panneaux d'exposition et film diffusé en boucle.

 

IMG_4737.jpg

Vitrine présentant l'outillage des mineurs et des métallurgistes préhistoriques.

 

IMG_4748.JPG

Panneau sur les mines et la métallurgie préhistoriques du sud de la France.

 

IMG_4749.jpg

Les mines de Cabrières-Péret.

IMG_4736.jpg

Le site métallurgique de la Capitelle du Broum.

Cette exposition a été inaugurée le 6 janvier 2011, elle est ouverte au public durant tout le mois de janvier. L'inauguration s'est déroulée en présence de Jacques Atlan Vice président du Conseil général de l'Hérault délégué à la culture, Louis Villaret Vice président délégué au tourisme, Marc Lugand et Jean Gence du service Patrimoine et culturel au Conseil général de l'Hérault. Etaient également présents parmi les nombreux invités, Henri Marchesi Conservateur régional de l'archéologie et Philippe Galant Technicien de recherche à la DRAC ayant en charge les cavités souterraines, Jean Valcarcel Directeur de l'UFR Odontologie, Université de Montpellier I. Plusieurs membres de l'équipe de recherche du PCR Mines et métallurgie préhistoriques du Midi de la France étaient également présents dont Marie Laroche qui dirige le chantier de fouilles de La Capitelle, Noël Houlès président des associations Les amis de Cabrières et ASPAHC, Alain Boutier, Albert Colomer, Bernard Beaumes ainsi que leur directeur de recherches Paul Ambert qui fit l'historique des recherches dans le secteur minier de Cabrières-Péret, commenta l'exposition, et présenta au public quelques projets futurs de recherches.

 

IMG_4750.jpg

Gobelet campaniforme.

 

IMG_4739.JPG

Mobilier archéologique des grottes de Cabrières et Péret.

 

IMG_4745.JPG

Urne Bronze ancien mine de la vierge, Cabrières.

L'exposition se présente sous la forme de huit panneaux, trois vitrines ainsi qu'un film documentaire. Le premier panneau (Paul Ambert) présente les travaux du PCR Mines et métallurgie, le second (Jean Louis Guendon) présente les mines préhistoriques, deux panneaux (Marie Laroche) sont consacrés au site métallurgique de la Capitelle, deux panneaux (Maïténa Sohn) présentent la grotte 4 du Rhino et deux panneaux (Jean Marc Patard) présentent les études odontologiques. 

 

Exposition à la Maison Gabriela Mistral 535 rue du Pilory à Montpellier durant tout le mois de janvier.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

13/12/2010

Une tête antique découverte à Castelnau de Guers (Hérault)

Cette tête antique représente un personnage masculin. Elle se trouvait fichée dans la façade d'une habitation située rue Tartare à Castelnau de Guers. A la suite d'un héritage et avant la vente de l'habitation elle a été retirée de la façade et se trouve aujourd'hui chez un collectionneur privé à Pomérols.

 

IMG_4533.jpg

Tête antique de Castelnau de Guers, vue de face.

 

IMG_4532_2.jpg

Vue du profil gauche.

 

IMG_4535_2.jpg

Vue du profil droit.

 

IMG_4536.JPG

Détail de la chevelure.

La tête a été sculptée dans un calcaire. Elle mesure 0,31 m de haut, 0,19 m de large et son épaisseur est de 0,22 m. Sa face a été retaillée à la période moderne. Elle n'a fait jusqu'à présent que l'objet d'une citation dans la revue archéologique Gallia en 1969 par Michel Christol. Son étude par un spécialiste de la statuaire antique reste à faire, ce qui nous permettrait de savoir si on doit la placer dans le Haut Empire ou le Bas Empire romain. Nous ne connaissons pas l'origine de sa provenance, mais nous pensons qu'il est probable que le propriétaire de la maison dans laquelle elle était fichée l'ait découverte dans une terre lui appartenant (défonçage d'une vigne) sur la commune même ou ses environs. On connait en effet de nombreux habitats antiques qui ont été recensés sur Castelnau de Guers et sur les communes voisines de Florensac, Pomérols, Pinet et cette sculpture antique pourrait provenir de l'un d'entre eux.

 

 

Comme nous l'avons souligné, cette sculpture se trouve dans la collection d'un particulier. Souvent lorsqu'un collectionneur disparait, ses collections sont dispersées voire jetées à la décharge. Cela est malheureusement arrivé dans notre commune. C'est pour ces raisons que nous avons fait établir un devis pour faire un moulage de la tête antique de Castelnau de Guers afin d'en garder une trace et de l'exposer au public. Il nous reste maintenant à rassembler grâce à des dons, la somme de 1500 € pour faire exécuter ce moulage (chèques à l'ordre de ASPAHC association 8 bis place de la mairie 34120 Castelnau de Guers).