Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

29/09/2014

SORTIE EN ARDECHE

aven-orgnac-cite-prehistoire.jpg

L'association du patrimoine de Castelnau de Guers (ASPAHC) organise une sortie en Ardèche le jeudi 16 octobre 2014. L'excursion en bus permettra de découvrir la Cité de la Préhistoire du Grand site de l'Aven d'Orgnac.

cite-de-la-prehistoire-1.jpg

PROGRAMME

Départ en bus à 7h30 devant la mairie de Castelnau de Guers

Visite guidée de la Cité de la Préhistoire 10h-12

Pique nique 12h 13h30

Visite guidée des réserves du musée 13h30 14h

Visite guidée de dolmens par Florent Châteauneuf doctorant en préhistoire

 

INFOS PRATIQUES

Prix 32 €

 

INSCRIPTIONS

aspahc@yahoo.fr

04 67 98 04 58

cranes-neandertal-sapiens-orgnac.jpg

05/05/2014

Le Muséum d'histoire naturelle de Grenoble

 Une fois n'est pas coutume je franchis les frontières de mon cher pays d'OC pour vous faire découvrir la partie minéralogie et paléontologie du muséum d'histoire naturelle de Grenoble. L'origine des collections du muséum d'histoire naturelle de Grenoble remonte au XVIIIème siècle. C'est l'époque des cabinets de curiosités. Henri Gagnon qui était le grand-père de Stendahl ouvre au début des années 1770 son salon personnel et sa bibliothèque aux intellectuels de la ville de Grenoble. C'est ainsi qu'au fil des rencontres naitra son cabinet de curiosités. Pendant plus d'un siècle des hommes de lettres, hommes de sciences, artistes et politiques se rencontreront pour examiner les étrangetés de la Nature. Ainsi des collections importantes seront accumulées et au cours du XVIIIème siècle, érudits, scientifiques et passionnés vont parcourir les Alpes et le monde, adressant au Muséum de Grenoble des spécimens d'histoire naturelle de diverses origines.

DSC_0268.jpg

L'entrée du Muséum.

Le muséum d'histoire naturelle de Grenoble avec près de 1,5 millions de spécimens figure parmi les plus grands muséums de province. Il renferme des collections de fossiles, minéraux, plantes, animaux et objets ethnologiques. L'inventaire des collections de minéralogie comprend 415 espèces minéralogiques différentes. On estime qu'il en contient beaucoup plus car seul un quart des collections a été inventorié.

DSC_0255.jpg

Enorme géode d'améthyste exposée dans le hall d'entrée.

C'est en paléontologie que le muséum de Grenoble possède le plus grand nombre de spécimens géologiques. On dénombre actuellement 140 types et figurés. Ces spécimens étalons sont des pièces remarquables.

DSC_0260.jpg

 Sabalites sp. sorte de palmier du Wyoming (Etats unis) hall d'entrée.

Le Muséum d'histoire naturelle a été construit en périphérie de la ville, au sein du jardin des plantes entre 1848 et 1851. Le bâtiment et son contenu ont été rénovés et remaniès en 1991. Le Muséum présente désormais un visage moderne dans une architecture du XIXème siècle. 

DSC_0021.jpg

Quartz hyalin, La Gardette, Isère.

Je vous présente ici quelques spécimens de minéraux et de fossiles qu'on peut voir dans ce muséum. J'attire votre attention sur le fait qu'il est très difficile de faire de bonnes photographies des spécimens exposés en vitrine, en grande partie à cause des éclairages et des reflets. Et donc ces photographies ne reflètent pas l'extraordinaire richesse des spécimens exposés au public. Mais je penses qu'elles vous donneront envie d'aller visiter ce muséum.

DSC_0106.jpg

Quartz fumé, Mont Blanc.

DSC_0125.jpg

Quartz de l'Oisans.

DSC_0156.jpg

Quartz peigne avec ame, Oisans.

DSC_0191.jpg

Quartz sur pyrite et sidérite lenticulaire, Saint-Pierre-de-Mésage.

DSC_0187.jpg

Quartz sur sidérite.

DSC_0144.jpg

Cristaux d'axinite isolés, Chamrousse, Isère.

DSC_0182.jpg

Or sur quartz.

DSC_0023.jpg

Orthose, quartz, micas, clevelandite, tourmaline, Brésil.

De superbes spécimens de quartz de la célèbre mine de la Gardette dont tous les minéralogistes rêvent de posséder un échantillon figurent dans une superbe vitrine. Du fait de leur limpidité les cristaux de quartz de la Gardette sont considérés comme étant les plus beaux du monde.

DSC_0178.jpg

Vitrine exposant les minéraux de la mine de la Gardette.

DSC_0139.jpg

Panneau évoquant le travail des cristalliers.

DSC_0026.jpg

Fluorine sur quartz, le Beix Puy de Dôme.

Si de nombreux spécimens de fossiles remarquables sont visibles en étage, une salle retiendra particulièrement notre attention. C'est la salle paroles de terre. Cette nouvelle salle rassemble 101 pièces originales provenant des plus grands sites fossilifères mondiaux. La muséographie est sobre, réfléchie pour le public le plus divers possible. 

DSC_0254.jpg

Vue partielle de la salle paroles de la terre.

DSC_0220.jpg

Plaque de trilobites.

DSC_0235.jpg

Scyphocrinites, lys de mer, Silurien du Maroc, 460 Ma.

DSC_0230.jpg

Rhamphorhynchus sp, reptile volant (ptérosaure) Jurassique 150 Ma Allemagne.

DSC_0241.jpg

Palaeotheriidae, Eocène 36 Ma France.

DSC_0097_modifié-1.jpg

Ursus spelaeus, crâne d'ours -20 000 à -30 000 ans grotte de Prélétang, Vercors.

Le Muséum d'histoire naturelle de Grenoble est remarquable. On pourra y découvrir la génèse des Alpes, les sites minéralogiques Alpins, mais aussi les espèces vivantes de la montagne, plantes, mammifères, insectes.

DSC_0266.jpg

Vidéo de présentation du Muséum :  26951223

Infos pratiques : Muséum de Grenoble 1 rue Dolomieu 38000 Grenoble

Fermé le lundi

(reproduction interdite)

 

 

 

26/03/2014

Conference archeologie au Musée archéologique de Lattes

conf avril 2014mail.jpg

Dans le cadre de l'exposition "Les Iapodes peuple méconnu. Trésors du musée archéologique de Zagreb", une conférence sera donnée à l'auditorium du Site archéologique Lattara-Musée Henri Prades le jeudi 3 avril 2014 à 18h30. Marie-Brigitte Carre, chargée de recherche au CNRS, Centre Camille Jullian AMU-CNRS-MCC présentera "L'Istrie et la mer. Ressources et installations littorales à l'époque romaine".

L'exceptionnelle fortune du littoral de l'Istrie à partir de l'époque d'Auguste repose sur le développement des grandes propriétés littorales et l'exploitation systématique des ressources de la mer. Cet aspect sera évoqué, grâce aux recherches récentes d'une équipe franco-croate qui ont mis en évidence, par des prospections systématiques le long de la côte du Parentin, le maillage serré et l'originalité des installations portuaires et des viviers à poissons directement associés à ces villas côtières.

Entrée libre à l'auditorium dans la limite des places disponibles.

Site archéologique Lattara-Musée Henri Prades 390 avenue de Pérols 34970 Lattes

11/03/2014

EXPOSITION MUSEE DE LATTES

affiche exposition apodes mail.jpg

Le Musée archéologique Henri Prades à Lattes propose une nouvelle exposition sur les Iapodes peuple méconnu. Qui sont les Iapodes, ce peuple antique du Ier millénaire avant J.-C. ayant vécu dans les régions montagneuses de la Croatie actuelle ?

Décrits par les auteurs antiques comme un peuple barbare - un mélange de Celtes et d'Illyriens - les découvertes archéologiques faites en Croatie depuis le XIXe siècle permettent aujourd'hui de donner une image précise de cette population, au-delà des simples qualificatifs ethniques. Près de 200 objets somptueux en verre, en ambre, en bronze sont présentés à Lattes pour la première fois en France, nous éclairant sur le mode de vie de ce peuple ancien.

Cette exposition visible du 15 mars au 8 septembre 2014 est coproduite avec les musées archéologiques de Catalogne ; avec le soutien du programme Culture de l'Union européenne. Elle est reconnue d'intérêt national par le Ministère de la Culture et de la Communication.

10/02/2014

La statue menhir de Die (Drôme)

IMG_2563.jpg

La statue menhir de Die (moulage).

Lors d'un séjour dans le Vercors j'ai eu la surprise de voir à l'occasion de la visite des grottes de Choranche, le moulage d'une statue menhir qui a été découverte sur la commune de Die dans la Drôme. Le moulage a été placé à proximité de l'entrée des grottes, il y a aussi du mobilier archéologique qui est exposé dans des niches-vitrines qui ont été creusées dans la falaise. 

IMG_2564.jpg

Partie supérieure de la stèle.

Je connaissais bien évidemment les statues menhirs des Monts de Lacaune, celles du Rouergue, ou encore les stèles gardoises et provençales, de même que l'existence de menhirs en Rhône-Alpes. Mais ce fut pour moi effectivement une surprise à la vue de cette statue menhir. Elle a été découverte en 1992 à l'occasion de travaux effectués dans le quartier Chandillon à la cave coopérative de la Clairette de Die dans le département de la Drôme. Ce menhir constitue un monument d'une hauteur de quatre mètres dont le poids est estimé à quatre tonnes. Il était accompagné de deux stèles plus petites, d'un mètre de hauteur. 

IMG_2565.jpg

Partie médiane de la statue menhir.

C'est à une vingtaine de kilomètres de Die que se situent les affleurements de roche calcaire (du Crétacé supérieur) d'où l'on a extrait le bloc qui a servi a fabriquer la stèle. Cette grande stèle a été soigneusement travaillée à la boucharde de pierre. La face principale présente des gravures. On distingue dans la partie supérieure une série de quatre arceaux jointifs qui semblent former un pectoral ou un collier. La partie médiane de la statue montre des tracés en forme de corne qui s'associent à un motif en U anguleux constituant ce qui pourrait être une tête d'animal cornu. Plus près du sol, un signe en "diabolo" pourrait représenter une omoplate.

CCC.jpg

Relevé des décors (Centre d'Archéologie Préhistorique de Valence, CNRS).

La statue menhir a été retrouvée fragmentée en quatre blocs imposants. Il est probable que deux cassures au moins et les éclatements latéraux soient volontaires et participent à un rituel. L'érection de ce type de monument est vraisemblablement lié à un culte des ancêtres ou de personnage important, dieu ou déesse. D'après une étude du Centre d'Archéologie Préhistorique de Valence, CNRS, on peut rapporter cet ensemble mégalithique aux cultures du Néolithique moyen, ayant occupé la vallée de la Drôme de 5000 à 4000 avant Jésus Christ. L'original de cette statue menhir et les deux petites stèles qui l'accompagnent sont visibles au Musée archéologique de Die.

musee

(Reproduction interdite)

 

03/02/2014

Le musée archéologique de Montségur

DSC_0522.jpg

L'entrée du musée.

Lorsqu'on visite le site de Montségur, une visite complémentaire s'impose, celle du musée archéologique. Idéalement situé au coeur du village, le musée expose les découvertes issues des fouilles archéologiques qui ont été effectuées sur le site historique du château. 

DSC_0523.jpg

Vue d'une partie de la salle d'exposition du rez-de-chaussée du musée.

DSC_0549.jpg

Une vitrine consacrée au travail du forgeron.

A travers les deux salles du musée, on peut voir des centaines d'objets de la vie quotidienne du XIIIème siècle sur le "pog" de Montségur provenant des recherches archéologiques effectuées depuis plus de quarante ans sur le site. On peut ainsi découvrir des boulets, des armes, des poteries, des clés, dés à coudre, boucles de ceinture, etc.

DSC_0529.jpg

Ensemble de clés provenant du site.

DSC_0532.jpg

Une grosse clé.

DSC_0527 - copie.jpg

Coin de carrier ou de bûcheron.

DSC_0539.jpg

Bordure décorée de coffre (XIIIe-XIVe siècles).

DSC_0547.jpg

Boucles de harnachement de monture.

En plus des divers objets qui sont exposés, on découvre des maquettes, des reproductions de machines de guerre et des témoignages historiques et archéologiques. Les seules sépultures découvertes à ce jour sur le pog sont exposées. Il s'agit d'un homme et d'une femme morts lors du siège de 1243-1244.

DSC_0541.jpg

Jetons de jeu.

DSC_0544.jpg

Guimbarde.

DSC_0574.jpg

La salle d'exposition à l'étage.

DSC_0562.jpg

Boulets en pierre (46 à 70 kg).

DSC_0565.jpg

Vitrine avec céramiques.

DSC_0552.jpg

Marmite.

DSC_0555.jpg

Oule.

DSC_0577.jpg

Evocation du château fin XIII ème siècle.

DSC_0575.jpg

Maquette du grand trébuchet.

DSC_0567.jpg

Fragment de grès avec les armes des Lévis.

DSC_0589.jpg

Arme de chasse XVI ème siècle.

Au cours de la visite de ce musée vous découvrirez aussi une exposition permanente sur le catharisme en Ariège. Une boutique vous permettra de vous procurer de nombreux ouvrages sur le sujet du catharisme. Le musée tout comme le château de Montségur sont ouverts tous les jours de l'année (sauf janvier).

DSC_0590_modifié-1.jpg

Manuscrit des environs de 1250 (rituel cathare occitan).

Site web : montsegur.fr



Reproduction interdite sans autorisation de l'auteur.

21/12/2013

Exposition au Musée archéologique de Nîmes

Capture d’écran 2013-04-29 à 12.58.17.jpg

Il reste encore quelques jours, jusqu'au 5 janvier 2014 pour voir au Musée archéologique de Nîmes l'exposition "Au fil de l'épée" : armes et guerriers en pays celte méditerranéen. Cette exposition permet de donner un nouvel éclairage à l'étude de la Protohistoire dans le sud de la France. En effet  notre connaissance de l'armement et du guerrier à l'Age du Fer a été considérablement renouvelée ces dernières années à la faveur des dernières recherches archéologiques.

DSC_0003.jpg

Mobilier de la tombe de Saint-Antoine, Castelnau-de-Guers (Hérault) VIe s.av.J.-C.

DSC_0098.jpg

Buste de guerrier, Grézan, Nîmes (Gard) VIe s. av. J.-C.

DSC_0018.jpg

Tombe de Las Peyros, Couffoulens (Aude) VI e s. av. J.-C.

DSC_0038_modifié-1.jpg

Dépôt d'armes et de têtes coupées, le Cailar (Gard) IIIe s. av. J.-C.

DSC_0076.jpg

Mobilier de la tombe 43, Ensérune (Hérault) III e s. av. J.-C sauf agrafes de ceinture Ve s. av. J.C.

DSC_0081.jpg

Agrafes de ceinture, bronze, Ensérune (Hérault) Ve s. av. J.-C.

DSC_0080.jpg

Entrée de fourreau, fer, Ensérune (Hérault) IIIe s. av. J.-C.

DSC_0051.jpg

Mobilier de la Ranquette, Nîmes (Gard) urne, Kylix et lampe Milieu IIe s. av. J.-C.

DSC_0108.jpg

Buste de guerrier, Camp-Guiraud, Sainte Anastasie (Gard) VI e s. av. J.-C.

DSC_0102.jpg

Bloc sculpté en bas-relief, Entremont (Bouches-du-Rhône) III e s. av. J.-C.

A noter que le catalogue de l'exposition est publié sous la direction de Benjamin Girard dans un fort volume de 416 pages dans le bulletin de  l'Ecole antique de Nîmes (disponible au musée). 

Exposition temporaire ouverte jusqu'au 5 janvier. Visites guidées gratuites les dimanche 22 décembre à 10h30 et 14h et dimanche 5 janvier (dernier jour) à 10h30 et 14h.

Bonne visite !

DSC_0032.jpg

15/12/2013

Le musée de Géologie et d'Ethnographie de La Roque d'Anthéron

DSC_0433.jpg

La façade du musée.

Le musée municipal de Géologie et d'Ethnographie de La Roque d'Anthéron est situé au centre de la commune. Inauguré fin décembre 2007 le musée propose deux espaces qui permettent aux visiteurs une double exploration : 300 millions d'années d'histoire géologique de la Provence et une découverte ethnographique sur les Indiens Kuna de Panama. Ces collections sont présentées dans un bâtiment moderne en acier et verre situé cours Foch.

DSC_0361.jpg

Mobilier de la culture Kuna.

DSC_0371_modifié-4.jpg

Haches polies.

Au rez-de-chaussée, deux salles présentent les indiens Kuna de Panama (collection Becker). Il s'agit d'un peuple premier dont l'histoire a croisé par hasard celle de Vaudois de la Durance. L'art de ce peuple amérindien est magnifique, on sera surpris par sa capacité à faire beaucoup à partir de très peu. On pourra notamment admirer les MOLAS, témoins de leur savoir-faire-artistique. Le MOLA est une pièce de tissu qui se coud sur le corsage des Amérindiennes Kuna. Réalisé par les femmes et les jeunes filles un mola nécessite plusieurs centaines d'heures de travail.

DSC_0363.jpg

Mola.

Dans le hall d'entrée du musée un chantier de fouille est reconstitué. Conçu comme un vrai site préhistorique ce chantier permet d'initier une quinzaine d'enfants, et même adolescents et adultes à la démarche d'un vrai chercheur. Sur un site de 8 m2, ossements, éclats de silex, foyer... signalent le passage d'un groupe de chasseurs de chevaux et de bouquetins, à l'époque où les glaciers atteignaient Sisteron. Une grande vitrine présente plusieurs objets à la manière d'un cabinet de curiosités du 18 ème siècle avant l'apparition des musées.

DSC_0377.jpg

Chantier de fouilles reconstitué.

DSC_0372.jpg

Vitrine "cabinet de curiosités".

A l'étage du musée une importante collection permet de retracer 300 millions d'années d'histoire géologique de la Provence. 500 pièces exposées dans 26 vitrines, roches, minéraux et essentiellement des fossiles rendent compte de la richesse de la Provence, région géologique la plus riche d'Europe. Une vingtaine de maquettes et reconstitutions complètent cette enrichissante exposition. Je vous présente ci-après quelques vues de pièces remarquables qui je n'en doute pas vous inciterons à aller visiter ce musée.

DSC_0422.jpg

Une partie des vitrines d'exposition.

DSC_0403.jpg

Vitrine avec oeufs de dinosaures.

DSC_0425.jpg

Reconstitution d'une ammonite.

DSC_0390.jpg

Moulage d'une partie de la dalle aux ammonites de Digne.

DSC_0394_modifié-2.jpg

Ammonite hétéromorphe de la Bédoule.

DSC_0415.jpg

Poissons "Dapalis macrurus" de l'Oligocène (35 MA) de Provence.

DSC_0424.jpg

Reconstitution d'un Hipparion.

DSC_0410_modifié-1.jpg

Mâchoire de Paleotherium.

DSC_0420_modifié-1.jpg

Mandibule de hyène (Grotte de l'Escale).

DSC_0419_modifié-1.jpg

Mandibule de panthère (grotte de l'Escale).

DSC_0421.jpg

Reconstitution de la grotte Cosquer.

Le Musée est ouvert : hors saison : le samedi de 14h30 à 17h30 et le dimanche de 10h à 12h et de 14h30 à 17h30. En saison estivale (1er juillet-31 août) : tous les jours de 15h à 19h.

Informations : Musée de Géologie et d'Ethnographie - Tél : 04 42 53 41 32 ou Office Municipal de Tourisme - Tél : 04 42 50 70 74.

(Reproduction interdite sans autorisation de l'auteur de ce blog)

27/06/2013

Le musée Fleury de Lodève

SAM_0287.jpg

 

Le musée de Lodève est installé dans un hôtel particulier des XVIe et XVIIe siècles, maison natale du cardinal de Fleury qui fut le principal ministre de l'Etat sous Louis XV. Le bâtiment s'articule autour d'une cour centrale qui est ornée d'un pavage de galets. Le bâtiment est classé au titre des monuments historiques. Le rez-de-chaussée sert de lieu d'exposition d'oeuvres d'art et une salle présente des stèles discoïdales qui ont été découvertes à Usclas-du-Bosc.

Mais le plus grand attrait de ce musée se situe à l'étage ou l'on pourra y découvrir la très grande richesse géologique et paléontologique du lodévois. L'autre atout majeur de ce musée est représenté par les collections d'archéologie préhistorique avec des centaines d'objets et de vases qui ont été trouvés dans les nombreuses grottes et monuments mégalithiques de cette région de Lodève.

DSC_0301.jpg

La cour pavée.

C'est en 1987 que ces collections ont été présentées au musée Fleury. Auparavant c'est dans la chapelle des Carmes qu'étaient réunis ces trésors depuis 1963. Et il convient de mentionner et de rendre hommage à celui qui est à l'origine de cette importante collection et dont on se demande bien pourquoi son nom n'est jamais cité dans la présentation officielle des collections du musée.

Ce monsieur à qui l'on doit ces belles découvertes s'appelait Charles Bessière, j'ai eu la chance de le rencontrer lorsqu'il était conservateur du musée Audibert qui était alors installé dans la chapelle des Carmes. Selon Georges Demathieu de l'Université de Bourgogne Charles Bessière est le premier a avoir  découvert dès 1960  des empreintes de pas de dinosaures dans les causses du sud de la France.

DSC_0159.JPG

Vitrines présentant la géologie. 

Le Lodèvois est connu des géologues et des paléontologues pour ses terrains de couleur rougeatre appelés localement  "ruffes" qui ont livré autrefois lors de l'exploitation de carrières à Rabejac ou lors des travaux liés à la recherche de l'uranium, de nombreuses empreintes de pas de reptiles, mais aussi des végétaux, des empreintes de gouttes d'eau et plus rarement des ossements de vertébrés. On y a aussi découvert des empreintes de libelulles géantes. Ces terrains datent d'environ 290 millions d'années, ils correspondent à la fin de l'ère Paléozoïque, étage du Permien. Le musée de Lodève présente de nombreuses pièces de cette période géologique.

trilo.jpg

Trilobite Niobella fourneti dans un nodule de l'Ordovicien de Péret.

lodeve.jpg

Conifère (Octavia hypnoides), les Tuilières, Autunien gris de Lodève.

DSC_0213.JPG

Cônes de conifère type Walchia.

DSC_0215.jpg

Empreintes de Dimetropus nicolasi, Saxonien de Rabejac.

 

 

DSC_0218.jpg

Tibia droit d'Onchiodon (Amphibien) sur un fragment de dalle du Permien de Lodève.

DSC_0204.jpg

Empreinte et contre-empreinte de Triopsidés (crustacés).

DSC_0202.jpg

Empreintes de pas d'un animal marchant à petits pas dans l'eau (Salichnium pectinatus).

DSC_0197.jpg

Vitrines présentant divers fossiles, du Carbonifère supérieur au Jurassique.

Il y a environ 250 millions d'années des ancètres des crocodiles ont laissé leurs empreintes de pas sur des fonds marécageux. Au Nord de Lodève, près de Fozières des contre-empreintes de pas de Cheirotherium ont été trouvées dans des blocs de grès (sable consolidé en une roche très dure). 

chiro.jpg

Contre-empreintes de pas de Chirotherium barthii, Trias moyen de Fozières.

On peut aussi voir dans le musée des fossiles du Secondaire, ammonites, crocodilien, ichtyosaures ainsi qu'une vitrine présentant des vertébrés quaternaires.

DSC_0181.jpg

Fragment de palais de Teleosaurus sp. (crocodile marin) du Jurassique inférieur.

DSC_0183.jpg

Côtes d'Ichtiosaurus (reptile marin).

DSC_0275.jpg

Défense d'éléphant.

Le musée présente aussi des collections importantes d'archéologie, préhistoire (période néolithique) antiquité, ainsi que des stèles discoïdales. 

DSC_0269_2.jpg

Vases à cordons néolithiques.

DSC_0240.jpg

Vase orné de pastilles au repoussé.

DSC_0282.jpg

Vitrines présentant la période antique.

DSC_0281_2.jpg

Céramique sigillée de la Graufesenque.

DSC_0284.jpg

Stèles discoïdales.

Pour visiter le musee de Lodève :  le-musee-pratique

(Reproduction interdite sans autorisation de l'auteur)

09/05/2013

Le Museum d'Histoire Naturelle d'AIX-en-PROVENCE

DSC_0328.jpg

Portail d'entrée de l'Hôtel Boyer d'Eguilles.

Le muséum d'histoire naturelle d'Aix-en-Provence a été fondé par le géologue Henri Coquand en 1838. Il est installé dans l'Hôtel d'Eguilles qui date du XVIIIème siècle et  qui est classé à l'inventaire des Monuments historiques.

DSC_0326.jpg

La façade de l' Hôtel Boyer d'Eguilles.

Les collections du muséum renferment plus de 670 000 spécimens dont une majorité d'herbiers et de fossiles. Ces fossiles sont issus des fouilles effectuées par le muséum depuis plus de 15 ans. La région d'Aix-en-Provence est célébre pour ses nombreux sites de pontes d'oeufs de dinosaures. Ces dernières années de nombreux restes osseux de dinosauriens ont été mis au jour dans cette région.

DSC_0229.jpg

Crâne de titanosauridé.

DSC_0233.jpg

Phalange et griffe de domaesauridae.

DSC_0222.jpg

Humérus de titanosaure.

On peut découvrir des éléments d'un squelette de rhabdodon qui a été découvert lors de fouilles menées sur le site de Couperigne à Vitrolles en 2007. Une vitrine présente plusieurs fossiles vieux de 70 millions d'années qui ont été découverts le long de l'autoroute A8 entre Chateauneuf-le-Rouge et Saint-Maximin.

DSC_0236.jpg

Fragments de mandibules de Rhabdodon. 

DSC_0275.jpg

Vitrine présentant des fossiles découverts à l'occasion des fouilles paléontologiques préventives effectuées sur le chantier de l'autoroute A8 en 2006.

video-arco-le-dinosaure-carnivore-de-l-a8-5178.html

DSC_0247.jpg

Crânes de tortues fossiles.

DSC_0243.jpg

Dents de crocodiliens.

Tous ces fossiles illustrent la diversité des dinosaures européens et de très nombeux nids fossiles découverts dans la région d'Aix en Provence. Des squelettes de titanosaure, d'un allosaure, d'un hadrosaure et d'un oviraptor sont également exposés. On découvrira des reconstitutions de rhabdodon, d'ankylosaure, de dromasaure et de titanosaure.

fouille_nid_oeufs_dinosaure.jpg

Fouille d'un nid d'oeufs de dinosaure à Aix ( Crédit photo Muséum d'Aix).

DSC_0319.jpg

Oeufs de dinosaures.

Outre les fossiles du Crétacé on peut voir quelques pièces remarquables comme un tronc d'arbre du Permien du Var (220-280 MA) ou des poissons des plâtrières d'Aix du Tertiaire.

DSC_0271.jpg

Tronc d' Eusigillaria.

DSC_0262.jpg

Mandibule de Ronzotherium (Rhinocérotidé) les Milles, Oligocène inférieur (-34 à - 28 Ma).

DSC_0253.jpg

Prolebias (poisson) des plâtrières de Célony (Oligocène-Tertiaire).

DSC_0255.jpg

Flabellaria (palmier) des plâtrières de Célony.

DSC_0260.jpg

Tortue de Venelles (Bouches-du-Rhône) Aquitanien (Miocène-Tertiaire 20 MA).

La visite se poursuivra avec une présentation des hominidés, de l'outillage lithique de l'homme préhistorique ainsi que des vitrines présentant la faune naturalisée de la région Aixoise. Ce sera aussi l'occasion d'admirer des plafonds peints ainsi que de magnifiques portes décorées.

DSC_0257.jpg

Plafond peint.

DSC_0290.jpg

Porte peinte.

DSC_0235.jpg

Reconstitutions de dinosaures.

Museum d'Histoire Naturelle d'Aix-en-Provence

6 rue Espariat

Ouvert tous les jours de 10h à 12h et de 13h à 17h.

www.museum-aix-en-provence.org

Les photographies et textes présentés sur ce site sont protégés par le droit d'auteur et ne doivent en aucun cas être publiés sur un site internet ni diffusées sur un support papier, quel qu'il soit, sans l'autorisation de l'auteur de ce blog. Conformément au Code de la Propriété Intellectuelle, seules sont autorisées "les copies ou reproductions strictement réservées à l'usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective" (art L122-5). Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle, faite sans consentement de l'auteur, est illicite (art L122-4) et constituera une contrefaçon sanctionnée par les articles L335-2 et suivants du Code de la Propriété Intellectuelle.