Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

07/04/2012

Nouvelle revue d'archéologie : archéologie en Hérault Languedoc

DSC_0018.JPG

Une nouvelle revue archéologique vient de paraitre : archéologie en Hérault Languedoc, elle est éditée par H3A (Hérault Associations Archéologiques et Archéologues).

Ce volume de 400 pages commence par un hommage à trois archéologues héraultais récemment disparus, J.-J. Jully, D. Rouquette et J.-L. Espérou. On trouvera des articles inédits, l'un de Daniel Rouquette sur " Le fief médiéval de Pallas à Mèze " les autres sont signés J.-L. Espérou " Les mines de cuivre préhistoriques de Cabrières ", " Le villageNéolithique final / Chalcolithique des Camps Nègres Coulobres, " Le village Néolithique final / Chalcolithique de Saint-Saturnin Servian, " Une occupation du 1er Age du Fer à Amilhac Servian ".

 

Etudes historiques et archéologiques

J. Grimal et G. Rodriguez - Grandes haches polies du Saint-Ponais

F. Féraud - Le peuple gaulois des Cavares, Aeria, Vindalium

L.-R. Decramer - Via Aquitania et cadastres romains

F. Loppe - Eglise Saint-Nazaire du castrum de Ventajou

G. Roquefort - Le castrum de Saint-Michel de Mourcairol

J.-C. Rivière - Les châpiteaux romans du musée du biterrois

M. Adgé - La maison Balat à Capestang

 

Chroniques numismatiques

M.-L. Berdeaux le Brazidec, M. Feugère - Numismatique romaine du département de l'Hérault. Chronique 2007-2008

M.-L. Berdeaux le Brazidec - Chronique numismatique du département de l'Hérault

Les monnaies de Murviel-les-montpellier : zones 3 et 4

J.-C. Richard et alii - monnaies antiques de la collection Cavalier

 

Varia

M.Rauzier - Arles 452

J.Chabbert, J.Roure - Un ensemble de sculptures du XIVe s. à Puisserguier

J.-C. Rivière - Saint-Sever d'Agde, un sanctuaire, trois états

C. Martin, R.Monté - Une stèle funéraire à Aigues-Vives (34)

M.Bourin - Découvertes des charpentes et plafonds peints

J.-C.Rivière - Charpente décorée du XIVe s. découverte in situ

 

Ce volume est en vente au prix de 35 € on peut se le procurer au musée de Lattes et auprès du Groupe de recherches archéologiques d'Agde rue Mirabeau le lundi de 14h à 17h. 

Par correspondance : joindre un chèque de 43 € à l'ordre de H3A

H3A 6 avenue Saint- Lazare 34000 Montpellier

15/03/2012

Journées Haroun Tazieff à Fontès

afficheJHT.jpg

A l'occasion de la deuxième édition des journées Haroun-Tazieff à Fontès, en présence du fils du célèbre vulcanologue, plusieurs manifestations sont organisées :

Jeudi 15 et vendredi 16 mars, de 9h à 19h à la salle des fêtes exposition tout public,  expo 1 Les expéditions de Tazieff, expo 2 Humeurs de volcans, expo 3 Ateliers scientifiques . Entrée libre.

Jeudi à 20h30 conférence à la cave coopérative Territoires viticoles, paysages et géologie en languedoc, de Jean-Claude Bousquet, docteur en géologie.

Vendredi à 20h30 conférence à la salle des fêtes les volcans éteints de l'Hérault, de Jean-Marie Dautria, docteur en géologie.

Samedi 17 mars, 9h30 à 12h30 et 14h30 à 18h, exposition à la salle des fêtes.

De 13h30 à 18h30 ballade sur le volcan le Ceressou et Maluber à Lieuran-Cabrières avec M. Dautris. Rendez-vous devant la médiathèque.

20h30 conference à la salle des fêtes, L'épopée Tazieff : aventure ou recherche scientifique ? , avec Frédéric Lavachery, fils du vulcanologue.

Dimanche 18 mars, de 9h30 à 12h30 et de 14h30 à 17 h, exposition à la salle des fêtes, 9h45 à 17h, balade du patrimoine avec Claude Lesclinguand et Frédéric Lavachery, repas tiré du sac, rendez-vous devant la médiathèque.

Informations : médiathèque de Fontès 04 67 89 67 81

27/02/2012

La " tour " de Valros

DSC_0107.JPG

Vue de la tour perchée sur une éminence basaltique.

A 1200 m au nord ouest de la commune de Valros près de Pézenas, se dressent les vestiges bien conservés d'une forteresse médiévale qui est localement dénommée "tour".

Cet édifice est mentionné pour la première fois dans un texte daté de 1199 dans lequel Raymond Roger Trencavel vicomte de Béziers donne à son vassal Etienne de Servian l'autorisation de construire les fortifications de la fortia sur le podium de Valros.

DSC_0071.JPG

Vue de la façade principale.

DSC_0056.jpg

L'encadrement de la porte d'entrée.

A l'initiative de la mairie de Valros ce site remarquable a fait l'objet en 2010 d'un vaste projet d'aménagement et de mise en valeur du site de la "tour".

DSC_0045.JPG

Plan du site.

DSC_0099.JPG

Chemin d'accès à la tour.

DSC_0098.JPG

Aire de pique nique.

DSC_0079.JPG

Passerelle donnant accès à l'intérieur de l'édifice.

DSC_0072.JPG

Aménagement d'une plateforme de point de vue avec table d'orientation.

DSC_0055.JPG

La plate forme et la table d'orientation.

DSC_0052.JPG

Niveau d'arrase de mur et vue sur la plaine depuis la plateforme.

Mis à part le texte mentionnant la fortia on ne connaissait rien d'autre sur l' histoire du lieu. Quatre campagnes de fouilles ont été conduites sur le site par D. Paya en 1994, 1996, 1998 et 2000. Elles ont permis de découvrir la présence sur le site d'une nécropole carolingienne des 8e - 10 e siècle qui a été détruite lors de l'édification de la tour et des fossés. 

Cette forteresse de plan carré orientée sud-ouest / nord-est n'a été occupée que pendant quelques décennies. Le fort construit au XIII ème siècle a été abandonné vers 1250. Les sondages archéologiques réalisés en 2010 n'ont révèlé aucune trace d'abandon brutal. Le site a été abandonné et méthodiquement démonté dans les zones les plus accessibles, au nord.

DSC_0048.JPG

L'intérieur de l'édifice et la tour du télégraphe.

DSC_0080.JPG

Le mur nord en grande partie démantelé.

Une citerne est visible à l'intérieur de la construction militaire. Une imposante tour devait être construite à l'intérieur de l'édifice comme le montrent des harpes d'attente situées dans l'angle nord-est du fort. Une tour du télégraphe Chappe a fonctionné sur le site de 1834 à 1853. C'était le poste n° 20 de la ligne Avignon-Bordeaux. Les autres tours étaient situées à Aumes (10 km) et Béziers (12,600 km).

DSC_0051.JPG

La citerne et les bases de logis du fort.

DSC_0082.JPG

La tour du télégraphe Chappe.

DSC_0058.jpg

Plan des vestiges du fort.

DSC_0084.JPG

Arrase des murs du fort et du logis.

DSC_0064.JPG

Hypothèse de restitution du bâtiment.

De par son excellent état de conservation et sa typologie caractéristique d'une fortification militaire antérieure à la croisade contre les Albigeois, la forcia de Valros est un vestige médiéval exceptionnel. Il convient de saluer ici l'initiative de la mairie de Valros qui a permis de préserver ce patrimoine exceptionnel et je souhaite que cet exemple soit suivi par d'autres communes. Et bien sur je vous invite à découvrir le site et son aménagement exemplaire.

(reproduction interdite sans autorisation de l'auteur)

24/02/2012

Site archéologique Lattara, présentation et dédicace de livre

la-gaule-retrouvee-voyage-avec-stabonjpg_1326969071686.jpg

A l'occasion de la parution aux éditions Errance du livre "Voyage avec Strabon La Gaule retrouvée", les auteurs Patrick Thollard, maître de conférences en archéologie à l'Université Paul Valéry de montpellier et Jean-Claude Golvin, archéologue et illustrateur, ancien directeur de recherche au CNRS présenteront et dédicaceront leur ouvrage le jeudi 1er mars 2012 à 18h30 au Musée Henri Prades à Lattes.

Site archéologique Lattara - Musée Henri Prades 390, avenue de Pérols 34970 Lattes

Tel 04 67 99 77 20

29/01/2012

Bourse aux minéraux-fossiles Nîmes 2012

IMG_5771.JPG

Un stand de minéraux.

La bourse aux minéraux et fossiles de Nîmes tient toutes ses promesses. De beaux minéraux sont proposés à la vente, notamment des fluorines de Chine, de l' apophylitte d'Inde, mais aussi des minéraux régionaux des régions françaises, Cévennes, Oisans etc. Des vertébrés fossiles quaternaires (mammouth) ammonites, dents de requins des phosphates marocains sont aussi à la vente.

IMG_5766.jpg

Apophyliiite d'Inde.

IMG_5763.JPG

Le stand de Luis Gopaldas, minéraux et fossiles d' Inde et du Maroc.

IMG_5762.jpg

Plaque de crinoïdes du Maroc.

IMG_5764.jpg

Fluorine de Chine.

La bourse aux minéraux qui est organisée par l' ABMF de Nîmes est l'une des bourses incontournables du sud de la France. Le collectionneur averti et le débutant y trouveront leur bonheur ! Exposition visible jusqu'au dimanche 29 janvier 19h.

25/01/2012

27eme Bourse MINERAUX FOSSILES de NÎMES

027275-bourse-aux-mineraux-fossiles-nimes.jpg

En ce début d'année voici une manifestation qui est très attendue par les collectionneurs de minéraux et de fossiles de la région. La 27 eme bourse aux minéraux et fossiles de Nîmes aura lieu du 27 au 29 janvier 2012. L'association (de bénévoles) ABMF organisatrice attend 47 exposants qui présenteront des milliers de minéraux, fossiles, pierres plus ou moins précieuses et météorites. On y trouvera aussi un vaste espace dédié aux ateliers pédagogiques gratuits qui accueillera en particulier pour la première fois un atelier BD proposé par Fun en Bulle.

Accès tout public V.S.D de 9h à 19h au Stade des Costières, Nîmes.

Entrée 3,50 € adulte, 1,50 € enfant. Espace bar, restauration. Parking.

17/01/2012

Conference: La grotte COSQUER

201201_Nimes_grotte_cosquer.jpg

La grotte COSQUER du nom de son inventeur le plongeur marseillais Henri COSQUER, a été découverte par ce dernier en 1985. Elle est située près de Marseille, dans les calanques au Cap Morgiou. Elle recèle des animaux peints ou gravés il y a 28000 et 19000 ans au paléolithique supérieur. Il y a notamment des chevaux, bouquetins, cerfs, bisons, et également des pingouins et des phoques. A l'époque glaciaire l'entrée de la grotte était située 120 m plus bas, alors qu'aujourd'hui l'entrée qui est noyée est située à 37 m de profondeur.

escapade-cassis-grotte-cosquer.jpg

Henri COSQUER devant un panneau de chevaux.

img35.jpg

Pingouin représenté dans la grotte COSQUER.

La cavité dont l'accès est interdit au public afin de préserver les oeuvres pariétales qu'elle contient devrait faire l'objet d'une copie (comme Lascaux) et pourrait se visiter en 2014.

une_replique_de_la_grotte_cosquer_8356_hd.jpg

Jacques Collina-Girard, géologue et plongeur scientifique, maitre de conférences à l'uviversité de Provence, Aix-Marseille 1 présentera une conférence sur la grotte Cosquer au Carré d'art à Nîmes le mercredi 18 janvier 2012 à 16 h.

A l'issue de la conférence, l'auteur dédicacera son dernier ouvrage : L'Atlantide retrouvée ? Enquête scientifique autour d'un mythe.

Entrée libre.

Carré d'Art, Salle de conférences, place de la Maison Carrée-Nîmes.

Renseignements : Tel. 04.66.76.74.80

(Toute reproduction interdite sans autorisation de l'auteur)

 

01/01/2012

Bonne année 2012

DSC_0177 - copie.jpg

14/12/2011

Conférence d'Antoine HERMARY-musée Henri Prades à Lattes

visuel conf hermany 15 12 2011.JPG

Conférence jeudi 15 décembre à 18h30, site archéologique Lattara-musée Henri Prades.

Plusieurs objets présentés dans l'exposition "Des Rites et des Hommes" qui est actuellement visible au Musée archéologique Henri Prades à Lattes (Hérault) invitent à s'interroger sur le mode de représentation des personnages divers dans le monde grec avant l'époque classique, et sur les difficultés d'interprétation qui en découlent pour nous. On prendra en particulier, l'exemple des "stèles" votives (ou plutôt des petites chapelles, naïskoi en grec) trouvées près de la rue Négrel à Marseille, qui montrent une femme assise dans un édicule, tenant parfois un animal sur ses genoux. Depuis la découverte en 1863, de multiples identifications du personnage ont été proposées : Artémis, Aphrodite, Athéna, Cybèle, une Nymphe.

En replaçant ce type d'image dans le contexte de l'iconographie grecque de l'époque archaïque (VIIe-VIe s. av. J-C.), on mettra en évidence l'ambiguïté et la polyvalence de ce type d'image. La découverte sur l' oppidum celtique de Cavaillon d'un objet appartenant à la même série permet de poser la question de la diffusion de cette iconographie en milieu non grec.

Conférence d' Antoine Hermary, professeur d'archéologie et civilisations grecques, Université de Provence.

Site archéologique Lattara-musée Henri Prades 390 avenue de Pérols 34970 Lattes;

 

 

         

11/12/2011

Dolmen Le "Palet de Roland" ou dolmen des Fades à Pépieux (Aude)

A la limite de l'Aude et de l'Hérault, se trouve le plus long dolmen du sud de la France. Il est situé sur la commune de Pépieux, sur un mamelon couvert de pins. On l'appele "Palet de Roland", car selon une légende Roland le neveu de Charlemagne, y aurait laissé l'empreinte de sa main. On le désigne aussi en occitan sous le terme de Dolmen Lo Morrel dos Fados ou Dolmen de las Fadas (Dolmen des Fées).

DSC_0268.JPG

Vue générale du monument depuis le couloir d'accès.

C'est le plus long dolmen du sud de la France, de 24 m de développement, inclus dans un tumulus d'une longueur de près de 35 m. Un long couloir mêne à une porte donnant accès à une " ante-cella " tandis qu'une seconde porte ouvre sur la chambre funéraire terminale.

DSC_0266.JPG

 Vue du couloir d'accès.

DSC_0272.JPG

Détail du parement interne du couloir.

Le couloir d'accès est constitué par des murettes en pierre sèche dans lesquelles sont inclus des blocs de grès monolithes.

DSC_0270.JPG

Vue d'une porte "en four".

DSC_0259.JPG

Vue montrant la porte en forme de four et les monolithes supportant une dalle de couverture.

DSC_0261.JPG

Vue de la seconde porte qui donne accès à la chambre terminale.

La seule dalle de couverture qui est encore en place est imposante. Elle mesure 4,50 m de long sur 3,10 m de large et 40 à 55 cm d'épaisseur. Son poids est estimé à 25 à 30 tonnes. Elle est constituée par un calcaire à nummulites dont le plus proche gisement est situé à 3 km.

DSC_0274.JPG

Vue de la dalle de couvertiure encore en place.

DSC_0262.JPG

L'imposante dalle de couverture (vue prise de l'Ouest).

Au début du XXe siècle, la partie visible du dolmen ne comportait qu'une grosse dalle calcaire inclinée reposant d'un côté sur le sol, de l'autre sur trois piliers en grès. En 1946 Jean Arnal, Louis Jeanjean et Odette et Jean Taffanel dégagent une partie du monument. Ensuite sous la direction de Jean Guilaine une fouille de sauvetage, accompagnée d'une première restauration, à lieu de 1962 à 1965. En 1972 une consolidation du monument qui a été classé en 1969 est réalisée par la Conservation Régionale des Bâtiments de France. Une nouvelle restauration a été entreprise de 1997 à 1998 rendant au dolmen un aspect proche de son état initial lors de sa construction au IIIème millénaire.

sap01_hy2925zz_v.jpg

DSC_0264.JPG

Vue du dolmen depuis la dalle de chevet.

Le dolmen de Pépieux est situé à environ 1,2 km au nord du village. Prendre face à l'église du village la  D206 jusqu'au domaine de la Mignarde, puis prendre à gauche la D168 en direction de Siran. Le dolmen est à 500 m et est bien signalé. Bonne visite.

(Toute reproduction interdite sans autorisation de l'auteur)