Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

24/02/2012

Site archéologique Lattara, présentation et dédicace de livre

la-gaule-retrouvee-voyage-avec-stabonjpg_1326969071686.jpg

A l'occasion de la parution aux éditions Errance du livre "Voyage avec Strabon La Gaule retrouvée", les auteurs Patrick Thollard, maître de conférences en archéologie à l'Université Paul Valéry de montpellier et Jean-Claude Golvin, archéologue et illustrateur, ancien directeur de recherche au CNRS présenteront et dédicaceront leur ouvrage le jeudi 1er mars 2012 à 18h30 au Musée Henri Prades à Lattes.

Site archéologique Lattara - Musée Henri Prades 390, avenue de Pérols 34970 Lattes

Tel 04 67 99 77 20

17/01/2012

Conference: La grotte COSQUER

201201_Nimes_grotte_cosquer.jpg

La grotte COSQUER du nom de son inventeur le plongeur marseillais Henri COSQUER, a été découverte par ce dernier en 1985. Elle est située près de Marseille, dans les calanques au Cap Morgiou. Elle recèle des animaux peints ou gravés il y a 28000 et 19000 ans au paléolithique supérieur. Il y a notamment des chevaux, bouquetins, cerfs, bisons, et également des pingouins et des phoques. A l'époque glaciaire l'entrée de la grotte était située 120 m plus bas, alors qu'aujourd'hui l'entrée qui est noyée est située à 37 m de profondeur.

escapade-cassis-grotte-cosquer.jpg

Henri COSQUER devant un panneau de chevaux.

img35.jpg

Pingouin représenté dans la grotte COSQUER.

La cavité dont l'accès est interdit au public afin de préserver les oeuvres pariétales qu'elle contient devrait faire l'objet d'une copie (comme Lascaux) et pourrait se visiter en 2014.

une_replique_de_la_grotte_cosquer_8356_hd.jpg

Jacques Collina-Girard, géologue et plongeur scientifique, maitre de conférences à l'uviversité de Provence, Aix-Marseille 1 présentera une conférence sur la grotte Cosquer au Carré d'art à Nîmes le mercredi 18 janvier 2012 à 16 h.

A l'issue de la conférence, l'auteur dédicacera son dernier ouvrage : L'Atlantide retrouvée ? Enquête scientifique autour d'un mythe.

Entrée libre.

Carré d'Art, Salle de conférences, place de la Maison Carrée-Nîmes.

Renseignements : Tel. 04.66.76.74.80

(Toute reproduction interdite sans autorisation de l'auteur)

 

14/12/2011

Conférence d'Antoine HERMARY-musée Henri Prades à Lattes

visuel conf hermany 15 12 2011.JPG

Conférence jeudi 15 décembre à 18h30, site archéologique Lattara-musée Henri Prades.

Plusieurs objets présentés dans l'exposition "Des Rites et des Hommes" qui est actuellement visible au Musée archéologique Henri Prades à Lattes (Hérault) invitent à s'interroger sur le mode de représentation des personnages divers dans le monde grec avant l'époque classique, et sur les difficultés d'interprétation qui en découlent pour nous. On prendra en particulier, l'exemple des "stèles" votives (ou plutôt des petites chapelles, naïskoi en grec) trouvées près de la rue Négrel à Marseille, qui montrent une femme assise dans un édicule, tenant parfois un animal sur ses genoux. Depuis la découverte en 1863, de multiples identifications du personnage ont été proposées : Artémis, Aphrodite, Athéna, Cybèle, une Nymphe.

En replaçant ce type d'image dans le contexte de l'iconographie grecque de l'époque archaïque (VIIe-VIe s. av. J-C.), on mettra en évidence l'ambiguïté et la polyvalence de ce type d'image. La découverte sur l' oppidum celtique de Cavaillon d'un objet appartenant à la même série permet de poser la question de la diffusion de cette iconographie en milieu non grec.

Conférence d' Antoine Hermary, professeur d'archéologie et civilisations grecques, Université de Provence.

Site archéologique Lattara-musée Henri Prades 390 avenue de Pérols 34970 Lattes;

 

 

         

11/12/2011

Dolmen Le "Palet de Roland" ou dolmen des Fades à Pépieux (Aude)

A la limite de l'Aude et de l'Hérault, se trouve le plus long dolmen du sud de la France. Il est situé sur la commune de Pépieux, sur un mamelon couvert de pins. On l'appele "Palet de Roland", car selon une légende Roland le neveu de Charlemagne, y aurait laissé l'empreinte de sa main. On le désigne aussi en occitan sous le terme de Dolmen Lo Morrel dos Fados ou Dolmen de las Fadas (Dolmen des Fées).

DSC_0268.JPG

Vue générale du monument depuis le couloir d'accès.

C'est le plus long dolmen du sud de la France, de 24 m de développement, inclus dans un tumulus d'une longueur de près de 35 m. Un long couloir mêne à une porte donnant accès à une " ante-cella " tandis qu'une seconde porte ouvre sur la chambre funéraire terminale.

DSC_0266.JPG

 Vue du couloir d'accès.

DSC_0272.JPG

Détail du parement interne du couloir.

Le couloir d'accès est constitué par des murettes en pierre sèche dans lesquelles sont inclus des blocs de grès monolithes.

DSC_0270.JPG

Vue d'une porte "en four".

DSC_0259.JPG

Vue montrant la porte en forme de four et les monolithes supportant une dalle de couverture.

DSC_0261.JPG

Vue de la seconde porte qui donne accès à la chambre terminale.

La seule dalle de couverture qui est encore en place est imposante. Elle mesure 4,50 m de long sur 3,10 m de large et 40 à 55 cm d'épaisseur. Son poids est estimé à 25 à 30 tonnes. Elle est constituée par un calcaire à nummulites dont le plus proche gisement est situé à 3 km.

DSC_0274.JPG

Vue de la dalle de couvertiure encore en place.

DSC_0262.JPG

L'imposante dalle de couverture (vue prise de l'Ouest).

Au début du XXe siècle, la partie visible du dolmen ne comportait qu'une grosse dalle calcaire inclinée reposant d'un côté sur le sol, de l'autre sur trois piliers en grès. En 1946 Jean Arnal, Louis Jeanjean et Odette et Jean Taffanel dégagent une partie du monument. Ensuite sous la direction de Jean Guilaine une fouille de sauvetage, accompagnée d'une première restauration, à lieu de 1962 à 1965. En 1972 une consolidation du monument qui a été classé en 1969 est réalisée par la Conservation Régionale des Bâtiments de France. Une nouvelle restauration a été entreprise de 1997 à 1998 rendant au dolmen un aspect proche de son état initial lors de sa construction au IIIème millénaire.

sap01_hy2925zz_v.jpg

DSC_0264.JPG

Vue du dolmen depuis la dalle de chevet.

Le dolmen de Pépieux est situé à environ 1,2 km au nord du village. Prendre face à l'église du village la  D206 jusqu'au domaine de la Mignarde, puis prendre à gauche la D168 en direction de Siran. Le dolmen est à 500 m et est bien signalé. Bonne visite.

(Toute reproduction interdite sans autorisation de l'auteur)

06/12/2011

AGDE conférence Saint-André et Saint-Sever

T 25.jpg

St André tombe double d'enfants.

Dans le cadre du 20 ème anniversaire du Groupe de recherches archéologiques d'Agde, une conférence autour des recherches archéologiques effectuées sur les sites des églises Saint-André et Saint-Sever d'Agde aura lieu mardi 6 décembre à 18h à la Maison des savoirs à Agde. Elle sera présentée par Jean Paul Cros, Jean Claude Rivière, Noël Houlès et Krista Reder. 

S4 T37-38-39.jpg

St André tombes en sarcophages.

L'auteur de ce blog (NH) vous présentera plus particulièrement les fouilles qu'il a conduit autour et dans l'église Saint-André de 1986 à 1991.

Entrée libre.

(Toute reproduction interdite sans autorisation de l'auteur)

08/11/2011

GRAA 40 ans de découvertes archéologiques

 

 

Le Groupe de recherches archéologiques d'Agde qui a été fondé en 1971 propose à l'occasion de son quarantième anniversaire une exposition archéologique dans le cadre magnifique du moulin des évêques d'Agde. Ce moulin a été construit vers 1170 par Pierre Raymond évêque d'Agde. Il s'agit d'un moulin banal (moulin à blé) qui était utilisé par les habitants d'Agde et ses environs qui avaient obligation d'y moudre leurs grains moyennant une taxe en argent ou en nature.

DSC_0301.JPG

Le moulin des évêques d'Agde.

Cette exposition présente du mobilier archéologique qui provient de fouilles effectuées à Agde et sa proche région (Bessan, Florensac, Portiragnes). Elle est illustrée par de nombreux panneaux ainsi que des maquettes. Elle a été recemment inaugurée par Gilles d'Ettore député-maire d'Agde en présence de nombreux invités.

DSC_0322.JPG

Inauguration de l'exposition par J.P. Cros président du GRAA aux côté de Gilles d'Ettore député-maire d'Agde, Michel Adgé président de l'Escolo dau Sarret et Sébastien Frey conseiller général.

DSC_0314.JPG

Vue générale de l'exposition.

DSC_0324.JPG

 Vase chasséen du site de Badassac- Florensac.

DSC_0323.JPG

Pichet mono ansé du Bronze ancien du site de Figayrolles- Florensac.

DSC_0303.JPG

Vase décoré, tombe 168 de la nécropole du Peyrou-Agde VIIe siècle avant J.-C.

DSC_0304.JPG

Coupe basse proto-corinthienne tombe 115 nécropole du Peyrou, Agde, 3e quart du VIIe s.av. J.-C.

DSC_0309.jpg

Urne pansue à col cylindrique site des Jonquiès à Portiragnes VIIIe s. av. J.-C.

DSC_0308.JPG

Urne cinéraire et urguentarium, IIe-1e s. av. J.-C. Saint-André-Agde.

DSC_0302.JPG

Plan des fouilles effectuées autour et dans l'église Saint-André à Agde.

DSC_0312.JPG

Maquette d'un pressoir de type "Caton" IIème siècle avant notre ère, Saint-Michel du Bagnas, Agde.

DSC_0311.JPG

Meules en basalte d'Agde.

DSC_0321.jpg

Affiche de l'exposition.

Cette exposition temporaire est visible tous les jours de 10h à 18h au moulin des évêques d'Agde jusqu'au 12 novembre inclus. Entrée libre.

27/10/2011

Le Musée Archéologique du Minervois à Olonzac

DSC_0287.JPG

Le musée archéologique du Minervois, du Centre de recherche et de documentation du minervois (CRDM) a été inauguré il y a une dizaine d'années, il est installé dans les anciens bains douches de la ville d'Olonzac dans l'ouest héraultais.

DSC_0304.JPG

Crâne d'ours des cavernes.

DSC_0290.JPG

Coprolithes d'hyène des cavernes.

DSC_0291.JPG

Vitrines d'exposition.

Le musée comporte deux salles d'exposition, l'une d'elles est consacrée à l'archéologie du Minervois depuis la préhistoire ancienne jusqu'au moyen-âge, l'autre salle qui porte le nom de l'archéologue  plongeur biterrois André Bouscaras est consacrée aux découvertes de ce dernier (mobilier amphorique). 

DSC_0298.JPG

Epées chasséennes en os, nécropole de Siran.

DSC_0296.JPG

Lampes à huile gallo-romaines.

DSC_0297.JPG

Vaisselle en bronze gallo-romaine.

DSC_0301.jpg

Amphore africaine type spatheion.

DSC_0300.JPG

Salle André Bouscaras, diverses amphores.

Le musée archéologique du CRDM à Olonzac vaut le détour pour la qualité du mobilier archéologique qui est présenté dans ses vitrines. Hors saison touristique le musée est ouvert du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 18h.

17/07/2011

Le dolmen de Coste-Caude

Voici un très beau dolmen qui est situé sur la commune de la Vaquerie (Hérault), d'une taille imposante, et qui a été restauré en 1978. 

IMG_5438.JPG

Vue du dolmen n° 1 de Coste-caude.

IMG_4444.JPG

La dalle de couverture.

IMG_4447.jpg

La dalle de chevet.

IMG_4443.JPG

Vue de profil du dolmen et de son couloir.

Ce dolmen a été érigé sur un point élevé. Il est construit avec des dalles de calcaire dolomitique. C'est un très beau dolmen à couloir. La chambre est couverte par la table de 2.80 m de long sur 2.90 m de large. Deux autres dolmens sont situés à proximité. Le second dolmen est situé à 85 m au sud-est et le troisième à 265 m au sud-ouest. 

IMG_5439.JPG

Vue du dolmen n°2.

Pour aller voir le dolmen de Coste Caude, de la Vaquerie prendre la direction de St Maurice de Navacelles, puis la direction de Vissec; à 1 km, arrivée en haut de la côte fléchage à gauche; le dolmen est à 300 m en direction de l'ouest (sentier bien marqué). A l'entrée du sentier, sur la gauche on peut voir une pierre dressée qui est l'ébauche de statue de l'homme préhistorique des Eyzies (je vous en dit plus dans ma prochaine note).

03/07/2011

DES RITES ET DES HOMMES Les pratiques symboliques des CELTES, des IBERES et des GRECS en PROVENCE, en LANGUEDOC et en CATALOGNE

affiche jpeg reduit.JPG

Le Musée Henri Prades du Site  archéologique Lattara à Lattes présente à partir du 9 juillet une exposition labellisée d'intérêt national par le Ministère de la Culture "Des Rites et des Hommes". Une sélection de 170 pièces, sculptures, vases votifs, armes et restes humains, provenant de 25 sites archéologiques entre Hyères en Provence et Valence en Espagne permet d'explorer quatre grands thèmes mettant en lumière divers gestes (sacrifices, offrandes, vénération de personnages illustres, prélèvement de crânes humains) destinés à fédérer ces groupes sociaux de la période préromaine (800-30 avant J.-C.).

Grâce à la diffusion de six films, dont un documentaire de 10 minutes, et à la présentation d'objets inédits issus de recherches récentes sur les sites de Pech Maho (Aude), du Cailar (Gard), d'Olbia (Var), d'Ullastret et d'Ampurias (Catalogne), cette exposition renouvelle profondément les notions établies il y a encore une dizaine d'années, sur les pratiques religieuses, politiques et sociales des populations des côtes occidentales de la Méditerranée.

Exposition du 9 juillet au 8 janvier 2012. 

17/06/2011

Les dolmens du Bosc Gamasc

La région de Saint-Pierre de la  Fage à une dizaine de kilomètres au nord-est de Lodève dans l'Hérault est riche en mégalithes. On y a recensé en effet une bonne trentaine de monuments mégalithiques, deux tiers de dolmens et un tiers de menhirs. Je vous présente aujourd'hui deux petits dolmens qui ont été restaurés dans les années soixante et dix par le GAL (Groupe archéologique Lodévois) avec l'appui financier du Conseil général de l'Hérault. 

IMG_5432.JPG

Vue des dolmens 2 et 3 du Bosc Gamasc. 

Quatre dolmens ont été recensés au lieu-dit Bosc Gamasc dans un bois de chênes à environ 1 km au nord-ouest du village de Saint-Pierre de la Fage. Le dolmen 1 a été détruit et le dolmen 4 est très arasé, nous présentons ici les dolmens 2 et 3 qui ont fait l'objet d'une restauration.

IMG_4428.JPG

Dolmen Bosc Gamasc 2 et son tumulus vu de face.

IMG_5434.JPG

Dolmen Bosc Gamasc 2 vu de profil.

Les parois du dolmen 2 ont 2 m de long et 1,10 mètres de hauteur. La dalle de chevet à une longueur de 0,70 m et 1,15m de hauteur. La table a une longueur de 1,80 m et une largeur de 1,50 m. Le tumulus est très arasé, son diamètre est de 5,50 m.

IMG_4430.JPG

Dolmen Bosc Gamasc 3 et son tumulus vu de face.

IMG_4431.JPG

Vue de profil du dolmen Bosc Gamasc 3.

IMG_4432.JPG

Vue du dolmen Bosc Gamasc 3 et côté externe de la dalle de chevet.

La paroi ouest du dolmen 3 a 2 m de long et 1,45 m de haut. La paroi est a 2,O5 m de long et 1,60 m de haut. La dalle de chevet a 1,10 m de long et 1,50 m de haut. La table a 2 m de longueur et 1,80 m de largeur. Le tumulus a un diamètre de 7 m.

Il convient de rendre hommage au travail de G.B. Arnal et de son équipe qui depuis de nombreuses années oeuvre à l'inventaire et à la restauration des mégalithes du Lodévois.  

 

Bibliographie: G.B. Arnal et Groupe Archéologique Lodévois, 1961 : les Mégalithes du Lodévois, Cahiers Ligures de Préhistoire et d'Archéologie. T 10. 

G.B. Arnal : L'ensemble mégalithique de Sain-Pierre de la Fage, Mémoire N°2 du Centre de Recherche Archéologique du Haut-Languedoc. 1979.

G.B. Arnal, P.M. Bertrand, G. Mareau : les Mégalithes du Lodévois, Tome IV Le Larzac Méridional, Mémoire N° VII du centre de Recherche Archéologique du Haut-Languedoc. 2006.