Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

07/07/2014

Le musée de la mine à Escaro (Pyrénées orientales)

Escaro se situe à une quinzaine de kilomètres de Villefranche du Conflent. C'est grâce à une association composée d'anciens mineurs qu'un musée de la mine a pu y ouvrir ses portes depuis décembre 2003. Le fameux fer du Canigou était jadis réputé. Les romains exploitèrent le minerai de fer dès le milieu du deuxième siècle avant Jésus-Christ comme en atteste la découverte de monnaies et d'outils. C'est surtout au début du 19ème siècle que l'exploitation du minerai de fer prend son essort. Sur ordonnance royale quatre concessions seront crées : Aytua d'une superficie de 675 hectares exploité de 1843 à 1962, Les Escoumes, 105 hectares exploité de 1906 à 1962, Escaro Nord 26 hectares exploité de 1883 à 1963 et Escaro sud 107 hectares, exploité de 1875 à 1954. L'exploitation en carrière de spath fluor (fluorite) a cessé son activité en 1993. Elle a occasionné la destruction d'une partie du village d'Escaro.

mine-escaro-019.jpg

Vue du bâtiment abritant le musée.

MinesDEscaro1.jpg

Les différentes concessions minières.

Le site minier d'escaro et Aytua fut un haut lieu de l'extraction minière. La commune comptait peu avant la guerre 550 habitants, à l'apogée de l'exploitation minière. Il y avait une école, trois cafés, une mercerie, une boucherie, une épicerie. On entrait jeune à la mine, dès l'âge de 14 ans, on portait les outils des mineurs, à 15 ans on poussait les wagonnets. Les paysans du coin étaient embauchés à la mine, ainsi que des ouvriers mineurs espagnols, italiens, polonais et yougoslaves. Le travail y était pénible, les maladies étaient fréquentes (silicose, arthrose). 

DSC_0204.jpg

L'exploitation de fluorite.

La visite du musée permet de voir des échantillons du minerai qui était extrait de la mine, l'outillage qui était utilisé par les mineurs, pics, scies, marteaux perforateurs et pneumatiques. On découvre aussi son équipement, lampes à carbure et à huile ainsi que les objets de la vie quotidienne. Une extraordinaire collection de wagonnets est présentée dans le musée,  ils ont été récupérés et restaurés par les anciens mineurs.

DSC_0150.jpg

Vitrine avec lampes et casques de mineurs.

DSC_0202.jpg

Wagonnet et minerai.

DSC_0152.jpg

Différents wagonnets.

DSC_0151.jpg

Wagonnet et caisses d'explosifs.

DSC_0191.jpg

Présentation de l'outillage des mineurs.

DSC_0201.jpg

Marteau perforateur.

DSC_0206.jpg

Pics et scie de mineur.

A l'extérieur du musée on pourra découvrir une galerie témoin, et une forge de mine en état de marche. Le plus extraordinaire à mon sens est de pouvoir voir fonctionner une locomotive de mine tractant des wagonnets sur une portion de voie ferrée ainsi qu'une une pelle mécanique pneumatique. C'est très rare de nos jours de pouvoir voir une locomotive et une pelle en état de marche, et on doit féliciter les personnes qui les ont entièrement démontées et remis en état de marche. Je connaissais l'existence de pelles dans des galeries de mines dans le Gard, mais maintenant elles ne sont plus visibles car les entrées de galeries ont été foudroyées.

DSC_0157.jpg

Mine témoin.

DSC_0159.jpg

Détail du boisage.

DSC_0164.jpg

La voie ferrée reconstituée et au fond la forge et le musée.

DSC_0166.jpg

La pelle mécanique pneumatique.

DSC_0177.jpg

DSC_0170.jpg

La locomotive.

DSC_0172.jpg

la locomotive et ses wagonnets.

DSC_0185.jpg

Un wagonnet aérien.

Le musée de la mine d'Escaro est ouvert l'été tous les jours sauf le jeudi de 15h à 18h.  Des visites hors saison sont possibles ainsi que la visite de sites miniers pour les groupes se renseigner au 04-68-97-15-34.

(Reproduction interdite)

 

 

Les commentaires sont fermés.