Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

20/05/2014

La chapelle Saint-Eutrope à Castanet-le-Haut (Hérault)

La commune de Castanet-le-Haut est située dans la vallée de la Mare dans le Parc naturel régional du Haut Languedoc, à la limite des départements du Tarn et de l'Aveyron. Une partie de la commune se trouve dans le massif granitique de l'Espinouse. C'est sur l'une des arêtes  du massif que se situe la petite chapelle de Saint-Eutrope.

DSC_0006.jpg

Vue de l'arête granitique supportant la chapelle.

DSC_0011.jpg

Vue rapprochée de la chapelle. 

Il faut compter environ 55 mn pour accéder à la chapelle Saint-Eutrope depuis le village de Castanet-le-Haut. On chemine au début à travers une châtaigneraie et on passes à côté d'un séchoir à châtaignes en ruines. Ensuite le sentier grimpe de plus en plus haut et on chemine à découvert à travers la bruyère. Avant d'atteindre la chapelle on franchira des dalles rocheuses inclinées, par des marches d'escalier instables et mieux vaut ne pas être sujet au vertige !

DSC_0098.jpg

Séchoir à châtaignes (appelé clède en Cévennes) en ruines.

DSC_0012.jpg

Franchissement de dalles granitiques inclinées.

DSC_0013.jpg

Le passage en escalier.

Enfin arrivé presque au sommet d'une arête rocheuse on découvre la chapelle de Saint-Eutrope qui a été restaurée et un panneau a été apposé sur l'un de ses murs et nous en explique l'historique.

DSC_0014.jpg

Vue de la chapelle.

DSC_0030.jpg

La porte de la chapelle.

DSC_0024.jpg

L'intérieur de la chapelle et son arc triomphal.

DSC_0026.jpg

L'autel.

Cette chapelle est située sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle. Auparavant dans la commune de Rosis, elle fut cédée à Castanet-le-haut pour...quatre sacs de châtaignons ! C'est encore de nos jours un lieu de pélérinage. Autrefois la dernière montée était effectuée à genoux par les pénitents qui avaient beaucoup à se faire pardonner.

DSC_0028.jpg

Le toit en lauzes de la chapelle.

La chapelle actuelle date du XIVème siècle, elle semble succèder à un édifice pré-roman. C'était vraisemblablement dès l'origine un ermitage. Le logement de l'ermite qui desservait autrefois la chapelle se trouve accolé à celle-ci à l'Est. Saint Eutrope évêque de Saintes à l'époque paléochrétienne fut très honoré en Saintonge au moyen âge. A Castanet-le-Haut la tradition est que Saint Eutrope y prêcha l'évangile et qu'il se retirait sur la montagne pour y prier. Chaque année le 30 avril le jour de sa fète une procession est organisée par les habitants de Castanet pour honorer sa mémoire.

DSC_0031.jpg

Vue sur Castanet depuis la chapelle.

DSC_0033.jpg

La chapelle et l'ermitage.

Cette balade est déconseillée avec de jeunes enfants et aux personnes sujettes au vertige.

(Reproduction interdite sans autorisation de l'auteur de ce blog)

05/05/2014

Le Muséum d'histoire naturelle de Grenoble

 Une fois n'est pas coutume je franchis les frontières de mon cher pays d'OC pour vous faire découvrir la partie minéralogie et paléontologie du muséum d'histoire naturelle de Grenoble. L'origine des collections du muséum d'histoire naturelle de Grenoble remonte au XVIIIème siècle. C'est l'époque des cabinets de curiosités. Henri Gagnon qui était le grand-père de Stendahl ouvre au début des années 1770 son salon personnel et sa bibliothèque aux intellectuels de la ville de Grenoble. C'est ainsi qu'au fil des rencontres naitra son cabinet de curiosités. Pendant plus d'un siècle des hommes de lettres, hommes de sciences, artistes et politiques se rencontreront pour examiner les étrangetés de la Nature. Ainsi des collections importantes seront accumulées et au cours du XVIIIème siècle, érudits, scientifiques et passionnés vont parcourir les Alpes et le monde, adressant au Muséum de Grenoble des spécimens d'histoire naturelle de diverses origines.

DSC_0268.jpg

L'entrée du Muséum.

Le muséum d'histoire naturelle de Grenoble avec près de 1,5 millions de spécimens figure parmi les plus grands muséums de province. Il renferme des collections de fossiles, minéraux, plantes, animaux et objets ethnologiques. L'inventaire des collections de minéralogie comprend 415 espèces minéralogiques différentes. On estime qu'il en contient beaucoup plus car seul un quart des collections a été inventorié.

DSC_0255.jpg

Enorme géode d'améthyste exposée dans le hall d'entrée.

C'est en paléontologie que le muséum de Grenoble possède le plus grand nombre de spécimens géologiques. On dénombre actuellement 140 types et figurés. Ces spécimens étalons sont des pièces remarquables.

DSC_0260.jpg

 Sabalites sp. sorte de palmier du Wyoming (Etats unis) hall d'entrée.

Le Muséum d'histoire naturelle a été construit en périphérie de la ville, au sein du jardin des plantes entre 1848 et 1851. Le bâtiment et son contenu ont été rénovés et remaniès en 1991. Le Muséum présente désormais un visage moderne dans une architecture du XIXème siècle. 

DSC_0021.jpg

Quartz hyalin, La Gardette, Isère.

Je vous présente ici quelques spécimens de minéraux et de fossiles qu'on peut voir dans ce muséum. J'attire votre attention sur le fait qu'il est très difficile de faire de bonnes photographies des spécimens exposés en vitrine, en grande partie à cause des éclairages et des reflets. Et donc ces photographies ne reflètent pas l'extraordinaire richesse des spécimens exposés au public. Mais je penses qu'elles vous donneront envie d'aller visiter ce muséum.

DSC_0106.jpg

Quartz fumé, Mont Blanc.

DSC_0125.jpg

Quartz de l'Oisans.

DSC_0156.jpg

Quartz peigne avec ame, Oisans.

DSC_0191.jpg

Quartz sur pyrite et sidérite lenticulaire, Saint-Pierre-de-Mésage.

DSC_0187.jpg

Quartz sur sidérite.

DSC_0144.jpg

Cristaux d'axinite isolés, Chamrousse, Isère.

DSC_0182.jpg

Or sur quartz.

DSC_0023.jpg

Orthose, quartz, micas, clevelandite, tourmaline, Brésil.

De superbes spécimens de quartz de la célèbre mine de la Gardette dont tous les minéralogistes rêvent de posséder un échantillon figurent dans une superbe vitrine. Du fait de leur limpidité les cristaux de quartz de la Gardette sont considérés comme étant les plus beaux du monde.

DSC_0178.jpg

Vitrine exposant les minéraux de la mine de la Gardette.

DSC_0139.jpg

Panneau évoquant le travail des cristalliers.

DSC_0026.jpg

Fluorine sur quartz, le Beix Puy de Dôme.

Si de nombreux spécimens de fossiles remarquables sont visibles en étage, une salle retiendra particulièrement notre attention. C'est la salle paroles de terre. Cette nouvelle salle rassemble 101 pièces originales provenant des plus grands sites fossilifères mondiaux. La muséographie est sobre, réfléchie pour le public le plus divers possible. 

DSC_0254.jpg

Vue partielle de la salle paroles de la terre.

DSC_0220.jpg

Plaque de trilobites.

DSC_0235.jpg

Scyphocrinites, lys de mer, Silurien du Maroc, 460 Ma.

DSC_0230.jpg

Rhamphorhynchus sp, reptile volant (ptérosaure) Jurassique 150 Ma Allemagne.

DSC_0241.jpg

Palaeotheriidae, Eocène 36 Ma France.

DSC_0097_modifié-1.jpg

Ursus spelaeus, crâne d'ours -20 000 à -30 000 ans grotte de Prélétang, Vercors.

Le Muséum d'histoire naturelle de Grenoble est remarquable. On pourra y découvrir la génèse des Alpes, les sites minéralogiques Alpins, mais aussi les espèces vivantes de la montagne, plantes, mammifères, insectes.

DSC_0266.jpg

Vidéo de présentation du Muséum :  26951223

Infos pratiques : Muséum de Grenoble 1 rue Dolomieu 38000 Grenoble

Fermé le lundi

(reproduction interdite)