Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

06/03/2013

Arles Rhône 3 et l'extension du musée d'Arles antique

DSC_0321.jpg

C'est en octobre 2013 que le musée départemental d'Arles antique inaugurera son extension, constituée par une aile spécialement conçue pour présenter au public une épave romaine appelée Arles-Rhône 3. Cette épave a été découverte en 2004 par Luc Long à l'occasion des missions de la carte archéologique dans le port romain d'Arelate (l'Arles romaine).

DSC_0314.jpg

Maquette du chantier de fouille présentée au musée départemental d'Arles antique.

DSC_0310.jpg

Détail de la maquette présentant la fouille à l'aide de la "suceuse" à air.

Cette épave était située sur la rive droite du Rhône, à proximité de la berge, ou elle reposait entre 4 m et 8 m de profondeur. Elle correspond à un bateau à fond plat qui était adapté à une navigation exclusive en milieu fluvial. Ce chaland de 31 m de longueur et trois m de large est daté du milieu du Ier siècle ap. J.-C.

chantier.jpg

Le chantier de relevage de l'épave (photo Mdaa).

L'épave Arles-Rhône 3 est en parfait état de conservation avec son mobilier de bord (céramiques et outils) ainsi que sa cargaison constituée de blocs de pierre calcaire. Elle a été préservée pratiquement dans toute sa longueur, de la poupe à la proue. Le flanc tribord arrière est conservé dans toute son élévation. L'ensemble de ses aménagements internes, liés au matériel de bord et à la cargaison est encore en place.

cnrs:ccj,C.Durand.jpg

Inscription au fer sur le bois de l'épave (photo CNRS/CCJ, C.Durand).

Une inscription imprimée au fer dans le bois du bateau sur son flanc tribord arrière (C.L.POSTV) renvoie au constructeur ou au propriétaire de ce chaland antique. L'état de conservation de l'épave Arles-Rhône 3 est dù à la présence des sédiments fluviaux ainsi qu'à celle d'un important dépotoir la recouvrant et qui était constitué par des centaines d'amphores et de céramiques diverses.

DSC_0315.jpg

DSC_0316.jpg

Photos d'éléments de l'épave lors du remontage à la surface (Mdaa).

L'épave a été découpée en tronçons, ensuite les éléments de l'épave ont été acheminés à Grenoble dans les locaux d'Arc-Nucléart pour un traitement du bois afin d'assurer sa conservation.

exemple de trav de rest.jpg

Exemple de travail de restauration par Arc-Nucléart.

Le bateau sera ensuite remonté sur son support muséographique. Le chaland et son support seront ensuite démontés et acheminés dans le musée d'Arles afin de procéder au remontage final dans l'extension prévue à cet effet.

DSC_0319.jpg

L'extension du musée destinée à présenter au public le chaland romain.

La nouvelle aile du musée de plus de 800 m2 recevra en son centre la barge Arles-Rhône 3 qui sera présentée comme si elle était à quai. L'extension à travers trois thèmes développés, le port antique et ses métiers, le commerce et la navigation présentera plus de quatre cents objets.

DSC_0320.jpg

L'emplacement du chaland.

Le calendrier des travaux prévoit la présentation au public de l'épave romaine en octobre 2013. En attendant on peut suivre l'évolution des travaux au musée. 

DSC_0318.jpg

Panneaux d'exposition avec fenêtres sur l'extension muséographique.

DSC_0361.jpg

Schéma de la présentation publique du chaland.

Musée départemental d'Arles antique : ouvert tous les jours sauf le mardi de 10h à 18h. Fermé le 1er janvier, le 1er mai, le 1er novembre et le 25 décembre.

http://www.arles-antique.cg13.fr/

Site Arles-Rhône 3 : www.arles-rhone3.fr

Remerciements : ils s'adressent au Musée départemental d'Arles antique pour l'autorisation de photographier ainsi qu'au Conseil général des Bouches-du-Rhône pour l'utilisation des photos de son site Arles-Rhône 3. 

Commentaires

Ce chantier a du être passionnant et les résultats après la restauration du chaland sont impressionnants. Félicitations.

Écrit par : matray | 30/03/2013

Les commentaires sont fermés.