Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

19/02/2013

Carte archéologique de la Gaule : BEZIERS 34/4

Le volume de la carte archéologique de la Gaule consacré à Béziers vient de paraitre. Ce volume de plus de 400 pages est un pré-inventaire archéologique dont les auteurs principaux sont Daniela Ugolini et Christian Olive avec la collaboration de Elian Gomez. Les découvertes archéologiques des années 1990-2000 tendent à prouver que ce sont les Grecs qui ont fondé la ville primitive Béziers 1 des années 600/575 à 300 avant J.-C. Après une longue période d'abandon les Gaulois Longostalètes réoccupent le site Bettara, Béziers II 200-36 avant J.-C.  La colonie de droit romain Colonia Urbs Julia Baeterrae, Béziers III est fondée en 36 avant J.-C.

DSC_0019.jpg

Ce volume est consacré aux découvertes effectuées dans la ville de Béziers et sa campagne environnante. C'est le volume 34-4 de la carte archéologique de la Gaule consacrée au département de l'Hérault; Il fait suite aux volumes 34-1 Le Lodévois, 34-2 Agde et le Bassin de Thau et 34-3 Le Montpelliérais. Il sera suivi cette année par la publication du volume 34-5 Le Biterrois occidental.

DSC_0017.jpg

Cette étude prend en compte l'ensemble des découvertes archéologiques effectuées sur le territoire communal : des plus anciennes (mentionnées au XVIIe siècle), en passant par celles nombreuses consignées dans les Bulletins de la Société Archéologique Scientifique et Littéraire de Béziers jusqu'aux plus récentes découvertes (fortuites, prospections, diagnostics, fouilles).

DSC_0020.jpg

Coupe attique à figures rouges IVe siècle av. J.-C. place de la Madeleine.

Cet ouvrage Carte Archéologique de la Gaule Béziers 34/4 est publié par l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres Ministère de l'Education Nationale, Ministère de la Recherche Ministère de la Culture et de la Communication Maison des Sciences de l'Homme.

18/02/2013

Saint Jean d'Alcas village fortifié du Larzac

DSC_0180.jpg

La façade principale du village fortifié

Saint Jean d'Alcas est un village médiéval fortifié qui est situé à proximité de Roquefort dans le département de l'Aveyron.  On trouve dans les textes une mention en 1153 du Mas d'Olcas qui est formé de quelques maisons et d'une église dédiée à Saint jean le Baptiste. En 1170 il devient un village qui appartient aux Cisterciennes de l'abbaye de Nonenque. La construction du fort incluant dans son périmètre l'église déjà fortifiée date de 1439-1445.

DSC_0162.jpg

La porte d'entrée du village.

plan fort.jpg

Plan du fort.

Le village est entouré d'une enceinte de 62 mètres de long et 37 mètres de large, encadré par quatre tours d'angle. On trouve à l'intérieur de l'enceinte deux uniques rues parallèles qui sont bordées de petites maisons qui sont pratiquement identiques et qui possèdent pour la plupart des fenêtres à meneau.

DSC_0170.jpg

Maison du XVème siècle.

DSC_0172.jpg

Fenêtre à croisillons décorée d'un cordon XVème siècle.

Vous aurez plaisir à visiter ce site qui a été magnifiquement restauré (prix Trophée de la Tour d'Or en 1988). Situé à l'écart, il vaut le détour pour sa beauté et l'influence cistercienne. Bonne visite.

DSC_0165.jpg

Enceinte et tour d'angle.

Les photographies et textes présentées sur ce site sont protégées par le droit d'auteur et ne doivent en aucun cas être publiées sur un site internet ni diffusées sur un support papier, quel qu'il soit, sans l'autorisation de son auteur. Conformément au Code de la Propriété Intellectuelle, seules sont autorisées les "copies ou reproductions strictement réservées à l'usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective" (art L122-5). Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle, faite sans consentement de l'auteur, est illicite (art L122-4) et constituera une contrefaçon sanctionnée par les articles L335-2 et suivants du Code de la Propriété Intellectuelle.


10/02/2013

Les orgues d'Ille sur Têt

 

DSC_0543.jpg

Vue générale du site. 

Je vous invite à découvrir aujourd'hui un site emblématique des Pyrénées-0rientales qui est situé au pied du massif du Canigou dans le Roussillon, les orgues d'Ille-sur-Têt. Ce site naturel constitue un paysage géologique parmi les plus spectaculaires de France. Il a été classé en 1981.

DSC_0529.jpg

DSC_0507.jpg

DSC_0509.jpg

Les orgues, fantaisie de l'érosion.

Le site des orgues est situé à mi-chemin entre Prades et Perpignan. Le terme d'orgue est habituellement utilisé pour désigner la forme prismatique d'une coulée de lave basaltique. Il est ici localement utilisé pour désigner ce qu'il serait plus juste d'appeler des cheminées de fées. 

DSC_0513.jpg

Des orgues émergent dans un paysage verdoyant avec en fond de toile le Canigou.

Les orgues sont des constructions fragiles et éphémères qui dessinent un amphithéâtre aux parois sculptées de gigantesques colonnes d'une hauteur de 10 à 12 mètres. L'endroit ou l'on chemine était autrefois une colline. L'érosion a fait son oeuvre. Quantité de matière a été déblayée par le ruissellement. Le lieu a pour nom Ribéral ce qui peut se traduire par "né des rivières". Les sources et ruisseaux y sont en effet nombreux.

DSC_0524.jpg

DSC_0525.jpg

Chapeau coiffant une orgue.

Au Pliocène il y a environ 5 millions d'années, l'érosion a déblayé le manteau d'altération, arène granitique qui recouvrait le plateau de Montalba qui domine le site. Les rivières ont transporté des sables et des argiles dans le golfe marin tout proche, qui s'est alors progressivement comblé. Ces alluvions forment aujourd'hui la matrice des orgues. Une sorte de conglomérat composé de graviers et de galets à ciment argileux forme un niveau protecteur qui constitue le chapeau des orgues et assure temporairement leur protection. Lorque la coiffe disparait, les colonnes s'affaissent.

DSC_0527.jpg

DSC_0528.jpg

Autre exemple de coiffe.

Depuis l'accueil un cheminement d'environ 800 m vous conduira au centre du site. Tout au long du parcours des piquets en bois numérotés correspondent à des haltes qui sont décrites dans un guide que l'on vous remettra à l'entrée. Bonne visite.

DSC_0514.jpg

Les photographies et textes présentées sur ce site sont protégées par le droit d'auteur et ne doivent en aucun cas être publiées sur un site internet ni diffusées sur un support papier, quel qu'il soit, sans l'autorisation de son auteur. Conformément au Code de la Propriété Intellectuelle, seules sont autorisées les "copies ou reproductions strictement réservées à l'usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective" (art L122-5). Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle, faite sans consentement de l'auteur, est illicite (art L122-4) et constituera une contrefaçon sanctionnée par les articles L335-2 et suivants du Code de la Propriété Intellectuelle.