Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

14/12/2011

Conférence d'Antoine HERMARY-musée Henri Prades à Lattes

visuel conf hermany 15 12 2011.JPG

Conférence jeudi 15 décembre à 18h30, site archéologique Lattara-musée Henri Prades.

Plusieurs objets présentés dans l'exposition "Des Rites et des Hommes" qui est actuellement visible au Musée archéologique Henri Prades à Lattes (Hérault) invitent à s'interroger sur le mode de représentation des personnages divers dans le monde grec avant l'époque classique, et sur les difficultés d'interprétation qui en découlent pour nous. On prendra en particulier, l'exemple des "stèles" votives (ou plutôt des petites chapelles, naïskoi en grec) trouvées près de la rue Négrel à Marseille, qui montrent une femme assise dans un édicule, tenant parfois un animal sur ses genoux. Depuis la découverte en 1863, de multiples identifications du personnage ont été proposées : Artémis, Aphrodite, Athéna, Cybèle, une Nymphe.

En replaçant ce type d'image dans le contexte de l'iconographie grecque de l'époque archaïque (VIIe-VIe s. av. J-C.), on mettra en évidence l'ambiguïté et la polyvalence de ce type d'image. La découverte sur l' oppidum celtique de Cavaillon d'un objet appartenant à la même série permet de poser la question de la diffusion de cette iconographie en milieu non grec.

Conférence d' Antoine Hermary, professeur d'archéologie et civilisations grecques, Université de Provence.

Site archéologique Lattara-musée Henri Prades 390 avenue de Pérols 34970 Lattes;

 

 

         

11/12/2011

Dolmen Le "Palet de Roland" ou dolmen des Fades à Pépieux (Aude)

A la limite de l'Aude et de l'Hérault, se trouve le plus long dolmen du sud de la France. Il est situé sur la commune de Pépieux, sur un mamelon couvert de pins. On l'appele "Palet de Roland", car selon une légende Roland le neveu de Charlemagne, y aurait laissé l'empreinte de sa main. On le désigne aussi en occitan sous le terme de Dolmen Lo Morrel dos Fados ou Dolmen de las Fadas (Dolmen des Fées).

DSC_0268.JPG

Vue générale du monument depuis le couloir d'accès.

C'est le plus long dolmen du sud de la France, de 24 m de développement, inclus dans un tumulus d'une longueur de près de 35 m. Un long couloir mêne à une porte donnant accès à une " ante-cella " tandis qu'une seconde porte ouvre sur la chambre funéraire terminale.

DSC_0266.JPG

 Vue du couloir d'accès.

DSC_0272.JPG

Détail du parement interne du couloir.

Le couloir d'accès est constitué par des murettes en pierre sèche dans lesquelles sont inclus des blocs de grès monolithes.

DSC_0270.JPG

Vue d'une porte "en four".

DSC_0259.JPG

Vue montrant la porte en forme de four et les monolithes supportant une dalle de couverture.

DSC_0261.JPG

Vue de la seconde porte qui donne accès à la chambre terminale.

La seule dalle de couverture qui est encore en place est imposante. Elle mesure 4,50 m de long sur 3,10 m de large et 40 à 55 cm d'épaisseur. Son poids est estimé à 25 à 30 tonnes. Elle est constituée par un calcaire à nummulites dont le plus proche gisement est situé à 3 km.

DSC_0274.JPG

Vue de la dalle de couvertiure encore en place.

DSC_0262.JPG

L'imposante dalle de couverture (vue prise de l'Ouest).

Au début du XXe siècle, la partie visible du dolmen ne comportait qu'une grosse dalle calcaire inclinée reposant d'un côté sur le sol, de l'autre sur trois piliers en grès. En 1946 Jean Arnal, Louis Jeanjean et Odette et Jean Taffanel dégagent une partie du monument. Ensuite sous la direction de Jean Guilaine une fouille de sauvetage, accompagnée d'une première restauration, à lieu de 1962 à 1965. En 1972 une consolidation du monument qui a été classé en 1969 est réalisée par la Conservation Régionale des Bâtiments de France. Une nouvelle restauration a été entreprise de 1997 à 1998 rendant au dolmen un aspect proche de son état initial lors de sa construction au IIIème millénaire.

sap01_hy2925zz_v.jpg

DSC_0264.JPG

Vue du dolmen depuis la dalle de chevet.

Le dolmen de Pépieux est situé à environ 1,2 km au nord du village. Prendre face à l'église du village la  D206 jusqu'au domaine de la Mignarde, puis prendre à gauche la D168 en direction de Siran. Le dolmen est à 500 m et est bien signalé. Bonne visite.

(Toute reproduction interdite sans autorisation de l'auteur)

06/12/2011

AGDE conférence Saint-André et Saint-Sever

T 25.jpg

St André tombe double d'enfants.

Dans le cadre du 20 ème anniversaire du Groupe de recherches archéologiques d'Agde, une conférence autour des recherches archéologiques effectuées sur les sites des églises Saint-André et Saint-Sever d'Agde aura lieu mardi 6 décembre à 18h à la Maison des savoirs à Agde. Elle sera présentée par Jean Paul Cros, Jean Claude Rivière, Noël Houlès et Krista Reder. 

S4 T37-38-39.jpg

St André tombes en sarcophages.

L'auteur de ce blog (NH) vous présentera plus particulièrement les fouilles qu'il a conduit autour et dans l'église Saint-André de 1986 à 1991.

Entrée libre.

(Toute reproduction interdite sans autorisation de l'auteur)