Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

10/10/2010

La gravure pariétale paléolithique de la vache dans la grotte de Laroque II (Hérault)

C'est en 1967 que le préhistorien Michel Lorblanchet a découvert en examinant attentivement les parois d'une des grottes situées sur la commune de Laroque (à proximité de Ganges) une fine gravure de bovidé qui est associée à des signes et des traits. La cavité est classée à l'inventaire des Monuments historiques depuis 1990. Il s'agit de l'unique site de l'Hérault recélant des traces d'art pariétal du Magdalénien supérieur.

IMG_4198.JPG

L'entrée de la grotte de la vache

La grotte est située sur la rive gauche de la gorge que le fleuve Hérault a creusée dans le massif jurassique du Thaurac en aval de Ganges. Son entrée se trouve à environ 80 m au-dessus du lit de l'Hérault. La cavité est connue depuis 1664,  elle a été fouillée à plusieurs reprises, notamment par P.Gervais et Cazalis de Fondouce. Ce n'est qu'en 1905 qu'un article sommaire rendant compte de ses recherches est publié par E Gimon dans le Bulletin de la Société Préhistorique Française. Il fait état de 1500 pièces lithiques et d'une douzaine d'instruments en os découverts sur le site. Ce mobilier qui est déposé au musée de Nimes a été reétudié par G. Ravoux et publié en 1966 dans le Bulletin de la Société Préhistorique Française. Il attribue au Magdalénien V l'ensemble de l'outillage découvert. En 1955 A. Nourrit a effectué des sondages dans le porche de la grotte. Il a découvert quelques pièces solutréennes dont une feuille de laurier. Il a également découvert de l'industrie du Magdalénien supérieur sur un mètre d'épaisseur. Cela démontre l'existence de plusieurs niveaux dans la cavité. En 1979 F.Bazile a réalisé une fouille de sauvetage dans le couloir de la grotte ou subsistaient encore quelques témoins des dépôts ayant livré le Magdalénien supérieur. Deux niveaux d'habitat ont été mis en évidence par la fouille, séparés par un petit niveau caillouteux stérile. Le niveau 1 fossilisé par un plancher stalagmitique a livré quelques lamelles à dos et un grattoir. Il correspond vraisembablement au Magdalénien supérieur fouillé par E.Gimon. Le niveau 2 a aussi livré quelques lamelles à dos et de l'outillage en os avec plusieurs fragments de sagaies. On pourrait le rattacher au Magdalénien moyen.

plan.jpg

Plan de la cavité

Cette petite cavité a une longueur de 18 m et sa largeur varie de 2 à 4 m. C'est dans le porche qui est bien éclairé par le jour que la gravure paléolithique a été découverte sur la paroi droite formant banquette et à 1 m au-dessus du sol de la grotte. Une fine pellicule de calcite recouvrait la gravure, ce qui en assurait l'authenticité.

IMG_4193.JPG

Emplacement de la gravure sur la paroi lissée par le passage des hommes et des animaux, au centre de la photo

La figure représente un bovidé de 40 cm finement gravé, de profil, la tête tournée vers l'intérieur de la grotte. Si volontairement le mufle de l'animal est très schématique en revanche la patte arrière est d'un réalisme parfait. De par son allure générale M. Lorblanchet situe cette gravure vers le sommet de l'art pariétal. Cet auteur a également relevé sur la paroi des signes et traits associés à la gravure du bovidé. On citera notamment un signe en pointe de flèche ou blessure sur le cou du bovidé, placé derrière l'oreille, en haut de l'encolure. Quelques traits gravés en avant du bovidé dont les incisions sont plus fines encore que celles du bovidé sont difficilement lisibles.

IMG_4180_2_2.JPG

La gravure paléolithique de la vache, grotte  de Laroque

IMG_4180.JPG

Ce que l'on distingue très nettement de la gravure

vache-aaa.jpg

Relevé des gravures effectué par M. Lorblanchet

IMG_4179.JPG

Détail de la tête du bovidé de Laroque

 

IMG_4184 - copie.jpg

La patte arrière du bovidé de Laroque

 

gggggg.jpg

Industrie lithique de la grotte de Laroque, burins, grattoirs

M. Lorblanchet souligne l'originalité des gravures de Laroque. Elles peuvent être datées du Magdalénien récent par leur style et par le type des signes associés qui n'ont aucun similaire parfait, ni dans la région méditerranéenne ni dans la zone franco-cantabrique. Comme le suggérait il y a plus de quarante ans M. Lorblanchet je suis depuis longtemps convaincu que l'on devrait examiner avec attention les parois des grottes qui ont livré de l'industrie paléolithique dans notre région car d'autres découvertes de gravures pariétales ne sont pas à exclure. Je suis également persuadé qu'on découvrira un jour dans le département de l'Hérault ou du Gard une grotte recélant des peintures préhistoriques comme à Lascaux ou à Chauvet.

 

Solutréen: c'est l'une des dernières phases du Paléolithique supérieur, période extrêmement froide et sèche de la dernière glaciation dont les datations sont comprises entre environ 22000 et 17000 ans avant notre ère.

Magdalénien: c'est la dernière phase du Paléolithique supérieur que l'on date entre 17000 et 10000 ans avant notre ère.

Feuille de laurier: outil préhistorique de pierre taillée caractéristique de la période du Solutréen.

 

Bibliographie:

P.Gervais. - Zoologie et paléontologie générales, p. 49

E. Gimon. - Une grotte magdalénienne à La Roque, B.S.P.F., 1905

M. Lorblanchet. - Découverte de gravures pariétales paléolithiques dans la grotte de La Roque, B.S.P.F., 1967

G. Ravoux.- La grotte magdalénienne de La Roque, B.S.P.F., 1966

J.L. Roudil.-Informations Gallia Préhistoire, volume 23, 1980

100px-Biface_feuille_de_laurier.JPG

Feuille de laurier.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.