Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

24/05/2010

La piscine gallo-romaine de Vareilles remise en eau au bout de.....2000 ans

La villa gallo-romaine de Vareilles (commune de Paulhan Hérault) qui était située sur le tracé de l'autoroute A 75 a fait l'objet d'une fouille préventive entre juin 1999 et janvier 2000. Ce grand domaine viticole a été occupé du Ier siècle avant J.-C. au début du IIIe siècle de notre ère. Il y a peu, à la faveur de l'arrachage d'une vigne située hors emprise de l'autoroute une équipe d'archéologues dirigée par mon ami Stéphane Mauné a mis au jour la piscine de l'établissement antique de Vareilles. Les pluies du début du mois de mai ont rempli la piscine ce qui permet de constater l'excellente étanchéité du béton romain, en effet trois semaine après la piscine est toujours en eau !

 

IMG_3461.JPG

La piscine avec l'escalier d'accès en haut à droite.

 

IMG_3455.JPG

Après une pluie fine en avril le sol en béton de tuileau retient une grosse flaque d'eau.

 

IMG_3460.JPG

Système de chauffage par le sol (hypocauste) utilisé à l'époque romaine.

 

vareilles2.JPG

Mai 2010 la piscine à nouveau en eau.

Avant qu'elle ne soit à nouveau ensevelie on peut aller voir la piscine gallo-romaine de Vareilles en prenant la sortie Paulhan depuis l'A 75. La piscine se trouve près d'un rond point.

 

 

 

 

Commentaires

Bonjour,
Sait-on pourquoi elle sera ensevelie de nouveau ?
Ne peut-on pas garder ce type de construction et permettre aux gens d'y accéder ? Faire un genre de musée à ciel ouvert.

Écrit par : Pierre-Henri | 26/05/2010

Bonjour
Recouvrir à nouveau ces vestiges est la seule solution envisagée pour les soustraire à une destruction au fil du temps. A quelques kilomètres de là sur la commune d'Aspiran on peut voir les vestiges d'une autre villa gallo-romaine qui a fait l'objet d'une note sur ce blog, la villa de Saint Bézard. Il y a une aire thermale avec une grande piscine. Ce site là fera l'objet d'une restauration pour une ouverture au public. On ne peut tout préserver, cela a un coût et vu la conjoncture..... sachez que déjà l'on a bien du mal pour obtenir des subventions pour la recherche. En préhistoire dans la région nous sommes sinistrés, il y a très peu de chantiers de fouilles depuis quelques années, parfois moins de dix par an. Des sites romains il y en a des centaines dans la vallée de l'Hérault, on ne peut tous les fouiller !

Écrit par : Noël HOULÈS | 26/05/2010

Les commentaires sont fermés.