Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

23/02/2009

Il faut sauver le Pont de Pailhès !

 

P2193274.JPG

Le pont de Pailhès dit aussi pont de Castelnau est situé sur la commune de Pézenas sur la route départementale D32E au niveau de Castelnau de Guers, entre Pézenas et Florensac. Il a été vendu au département le 1er janvier 1886. C'est l'un des derniers ponts suspendus sur le fleuve Hérault. Il a fait déjà couler beaucoup d'encre en 1994 quand après la mise en service du nouveau pont sur le fleuve, le Conseil général décidait de sa destruction. A l'initiative de Alain Vogel et de son épouse, un Comité de défense du pont fut créé pour éviter sa destruction. L'association du patrimoine ASPAHC de Castelnau de Guers fut sollicitée par les époux Vogel pour mener le combat à leur côtés pour la sauvegarde de cet élément du patrimoine piscénois. Plusieurs manifestations furent donc organisées en commun pour la défense du vieil ouvrage, pétition, manifestation avec banderole sur le pont "sauvons le pont", conférences, exposition. Suite à l'envoi de la pétition au Conseil général, le comité de défense du pont reçut la réponse suivante du Directeur général de l'administration du Département le 14 juin 1994: le Conseil général de l'Hérault étant très attaché à la conservation du patrimoine de qualité.... mes services ont engagés une étude approfondie de sécurité portant sur l'état de l'ancien ouvrage, sur les dépenses minimales de remise en état, de coût de l'entretien ultérieur, ainsi que sur les conséquences éventuelles de son maintien sur le niveau des eaux de l'Hérault lors de crues exceptionnelles... 

Que s'est il passé depuis cette date ? Beaucoup d'eau a coulé sous le pont de Pailhès et malgré de grosses inondations celui-ci est toujours en place. Pourtant, dans un courrier daté du 2 février 1999 et adressé au maire de Castelnau de Guers, le conseiller général du canton de Pézenas Pierre Guiraud écrivait " la direction des Grands Travaux Routiers du Conseil général vient de me transmettre le dossier de diagnostic établi par les spécialistes en ouvrages d'Art du Centre d'Etudes techniques de l'Equipement.... ces conclusions sont alarmantes car cet ouvrage est susceptible de subir un effondrement brutal"  et de rajouter " deux solutions sont possibles 1) la réparation et la remise en état (pour quel intérêt ? qui couterait 3 millions de francs  2) la démolition pour 0,5 millions de francs"

 

Que s'est il passé depuis ? le pont est toujours debout et Alain Vogel a été élu maire de Pézenas.

Depuis quelques jours, les services du conseil général viennent d'apposer de chaque côté du pont un panneau annonçant la "déconstruction du pont de Pailhès" pour un coût de 474 400 € HT  et ce EN PERIODE DE CRISE !!!!!!! et à 100 % financé par le département.

 

P2193284.JPG

 

 

P2193277.JPG
mas032.jpg

 

mas031.jpg

Nous venons d'interpeller Alain Vogel le maire de Pézenas en lui envoyant le 23 février le courrier suivant:

 Monsieur le Maire,

 

En 1994 vous avez été à l’origine avec votre épouse de la création du Comité de défense du pont de Pailhès qui est situé sur la commune de Pézenas et qui était menacé de destruction.

Vous avez à cette époque sollicité l’appui de l’ASPAHC et nous avons organisé en commun différentes actions, pétition, exposition, manifestation et autres articles de presse qui ont permis d’éviter la destruction du pont de Pailhès.

 

Quinze années et crues de l’Hérault plus tard le pont dont on disait qu’il risquait l’effondrement est toujours en place… Cependant, depuis quelques jours des panneaux annonçant sa déconstruction ont été apposés sur le site par le Conseil général.

 

Vous êtes depuis lors devenu maire de Pézenas et vous devez donc être au courant de la déconstruction imminente du pont de Pailhès, aussi nous aimerions savoir ce que vous envisagez de faire afin d’éviter cette destruction du patrimoine piscénois, et vous assurons de notre soutien et mobilisation à vos côtés.

 

Nous attendons sa réponse, il nous parait souhaitable qu'il intervienne pour demander le classement au titre des monuments historiques du pont construit du temps d'Eiffel. D'autre part, une contre expertise pour estimer l'état du pont et des travaux, par une société indépendante serait la bienvenue. Le sauvetage de ce patrimoine archéologique industriel, sa non revente à des ferrailleurs (comme il est prévu) et l'utilisation de l'argent des contribuables de l'Hérault à une meilleure cause en ces temps difficiles seraient de bonne augure.

Nous vous tiendrons au courant....  

 

 

Commentaires

Mais en 1994, c'était un an avant les élections municipales de Pézenas où un certain Alain Vogel Singer allait gagner... Y a-t-il une relation de cause à effet avec son engagement passé?

Quelle est sa position aujourd'hui?

Écrit par : piscenoix | 23/04/2009

Je ne suis pas piscénois et je ne suis pas à la loupe les épisodes de la vie politique ou municipale à Pézenas. Je supposes que si Alain Vogel a été élu c'est parce que les électeurs piscénois voulaient le changement et que s'il a été réélu en 2008 c'est sans doute parce qu'il est un bon maire. Je suis persuadé que son élection n'a rien à voir avec son engagement pour la sauvegarde du pont de Pailhès. Aujourd'hui comme il y a quinze ans, Alain Vogel et moi même multiplions les démarches pour sauver le pont. Affaire à suivre...

Écrit par : Noël | 24/04/2009

Je ne comprends pas qu'on laisse pourrir des oeuvres pareilles. Ne pouvait on pas entretenir au fur et à mesure au lieu de laisser se dégrader et payer une fortune pour démolir ensuite.

Si tout est géré comme ça, ce n'est pas étonnant que c'est la pagaille.

Écrit par : da silva | 18/06/2009

Je me souviens très bien que vous m'aviez demandé de présenter une conférence au Comité de défense du pont, vers 1997, et voilà que, dans le cadre de "Tours et Détours sur les chemins du Patrimoine, je suis sollicité par Madame Sara MOURET pour venir parler des ponts suspendus et de certains moulins de votre proche région, le Samedi 20 Février à Castelnau de Guers.
Je prendrai volontiers le temps de venir vous saluer.
Bien cordialement.
JP GUIOL

Écrit par : guiol jean pierre | 28/01/2010

Bonjour

J'en ai également le souvenir. J'aurai le plaisir de vous revoir à ces journées dont je suis à l'origine avec mon association. Je vous parlerai de mon projet de publication sur les ponts suspendus du département de l'Hérault. Cordialement. N.Houlès

Écrit par : Noël Houlès | 28/01/2010

Les commentaires sont fermés.