Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

19/12/2008

Défense de Mastodonte

C'est sur le chantier de l'autoroute A 75 que j'ai réalisé une de mes plus belles découvertes paléontologiques. Après que les archéologues professionnels eurent prospecté puis par la suite fouillé les sites présentant un intérêt sur la portion du tracé comprise entre Clermont-l'Hérault et Pézenas j'ai effectué à mon tour des prospections sur les coupes mises à jour par les engins de terrassement. Dans un premier temps j'ai découvert quelques cotes que j'ai patiemment dégagé au marteau et au burin. En étendant la fouille j'ai mis au jour des vertèbres cervicales qui étaient en connexion avec un crâne complet de rhinocéros. Le dégagement de ces restes fossiles en trois blocs de 150 kg a pris du temps. Puis il a fallu plâtrer les blocs et amener un camion grue pour les extraire à une dizaine de mètres en contre bas ! 

mas003.jpg

Six mois après cette première découverte, le chantier ayant avancé, je retournes prospecter le secteur. A 500 m de l'endroit ou j'avais découvert les restes d'un rhinocéros, j'aperçois en bas d'une coupe du terrain quelque chose qui ressemblait de loin à un tronc d'arbre. Et là surprise ! je me rends compte qu'il s'agit en fait d'ivoire fossile. Je lève la tête et je repère dans la coupe à une dizaine de mètres plus haut, une trace en creux qui laisse aisément deviner que c'est de là que provient le fragment de défense fossile.   

 

mas004.jpg

Un autre fragment de défense est visible, prêt à rouler en contre bas, il faut dire qu'un engin à chenilles est passé par là car on en voit les traces. Quelle chance qu'il n'ait pas réduit en poussières ces vestiges ! Je me rends compte qu'il y a la suite et je m'empresses de dégager cette défense. C'est beaucoup plus aisé que pour le rhino ! en effet le terrain est meuble, la couche géologique est en fait composée de sables, d'argiles et de graviers fluviatiles. 

 

mas005.jpg

Je n'en reviens pas, la défense est complète elle mesure 2,30 m de long et elle est très bien conservée. Il s'agit d'une défense de Mastodonte l'ancêtre des éléphants, on est dans une couche de terrain du Pliocène, elle a donc 5 millions d'années ! Malgré l'excitation je ne prélève pas cette belle pièce de musée. Je sais en effet que l'ivoire doit être traitée sinon elle se désagrégera rapidement. En effet le terrain est humide et l'ivoire fossile pourrait éclater en petits morceaux. Je recouvre donc la défense et le lendemain je reviens sur le site avec les produits nécessaires à sa conservation. Il me faudra par la suite pendant plusieurs semaines imbiber l'ivoire fossile avec une solution composée d'acétone et de rhodopas, ce qui la stabilisera. Désormais je n'attends plus qu'une chose c'est de pouvoir l'exposer au public. Pourvu qu'un jour les élus de ma commune se décident à m'en donner les moyens...  

 

 

Commentaires

Passionnant ce récit ! souhaitons effectivement qu'un jour vous ayez les moyens de l'exposer

Écrit par : ulysse | 21/12/2008

salut noel je viens de rentrer àla maison ,suite à la pose d'une prothèse genou gauche j'ai pu de nouveau apprécier ton site j'èspere que tu as pu trouvé les moyen de mettre toutes tes decouvertes en des lieus appropriés au plaisirs de se rencontrer de nouveau lors d'une bourse.amities j m

Écrit par : Demaury J.m | 25/03/2013

Les commentaires sont fermés.