Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

11/11/2008

Patrimoine minier

Ma spécialité en archéologie est l'archéologie minière. J'ai toujours été fasciné par le travail accompli par l'homme à la recherche des minerais ou de la houille. Dans le département de l'Hérault nous avons parmi les plus vieilles mines de cuivre d'Europe celles qui ont été exploitées dès le Néolithique dans la région de Cabrières et  de Péret. Le charbon a lui été exploité dès le Moyen-âge dans la région de Néffiès. Exploitées depuis la fin du XVIIIe siècle les mines du Bassin de Graissessac sont nationalisées en 1946 et entrent dans le groupe des Houillières du Bassin des Cévennes. De 1962 à 1992 les mines ne seront plus exploitées en souterrain mais en "découvertes", c'est à dire à ciel ouvert. C'est à Camplong à proximité de Graissessac que l'on peut voir le dernier chevalement de l'Hérault. La commune a racheté à Charbonnages de France pour le franc symbolique ce dernier vestige de l'histoire industrielle minière visible sur le bassin de l'Hérault et qui a récemment été réhabilité grâce à la commune, a la Région Languedoc Roussillon et le Département de l'Hérault.  Nous sommes ici à l'emplacement du puits Durand qui a été creusé de 1873 à 1876. Il avait une profondeur de 98 m et un diamètre de 4,20 m. Au moment ou les houillières ont réhabilité le site le puits a été comblé et il ne reste que la structure métallique qui permettait de descendre les mineurs au fond de la mine et de remonter à la surface le charbon qui était extrait des galeries.

IMG_0815.JPG

 

 

Les commentaires sont fermés.