Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog


23/09/2014

SORTIE EN ARDECHE

aven-orgnac-cite-prehistoire.jpg

L'association du patrimoine de Castelnau de Guers (ASPAHC) organise une sortie en Ardèche le jeudi 16 octobre 2014. L'excursion en bus permettra de découvrir la Cité de la Préhistoire du Grand site de l'Aven d'Orgnac.

cite-de-la-prehistoire-1.jpg

PROGRAMME

Départ en bus à 7h30 devant la mairie de Castelnau de Guers

Visite guidée de la Cité de la Préhistoire 10h-12

Pique nique 12h 13h30

Visite guidée des réserves du musée 13h30 14h

Visite guidée de dolmens par Florent Châteauneuf doctorant en préhistoire

 

INFOS PRATIQUES

Prix 32 €

 

INSCRIPTIONS

aspahc@yahoo.fr

04 67 98 04 58

cranes-neandertal-sapiens-orgnac.jpg

20/09/2014

Journées du patrimoine 2014 à CASTELNAU DE GUERS

Les journées européennes du patrimoine 2014 auront lieu les 20 et 21 septembre 2014. A Castelnau de Guers c'est le patrimoine naturel de la commune que l'association locale du patrimoine (ASPAHC) a décidé de mettre en valeur pour cette édition.

Affiche_JEP-2014_cle17bc41.jpg

Le programme de cette édition est très varié. L'ASPAHC présentera à la salle du peuple (en association avec le Photo club piscénois) une exposition photographique d'environ une cinquantaine de clichés qui permettront de découvrir un patrimoine naturel très coloré. 

DJI00232 - copie.jpg

Le site de l'étendoir des fées.

TOL DSC_7374 - copie.jpg

Vasque en grès de l'étendoir des fées.

A cette exposition photo à laquelle ont participé également des jeunes du village passionnés de photo, on pourra voir des oeuvres des artistes locaux, le sculpteur Tiennouch, la plasticienne Anna Hauser ainsi que des tableaux des membres de l'association Arts au château. La SPN présentera une exposition de plantes des garrigues.

HN DSC_0012 - copie.jpg

Erosion des grès.

PROGRAMME:

Exposition photo samedi 20 de 14h30 à 19h et dimanche 21 de 14h30 à 18h salle du peuple.
Conférence, Le patrimoine naturel de Castelnau de Guers par Noël Houlès samedi 20 à 18h.

Vin d'honneur offert par la municipalité samedi 18h30

Randonnée: A la découverte des sites naturels dimanche 21 départ à 9h devant la mairie de Castelnau de Guers.

Bonnes visites.

(Reproduction interdite, photos sous copyright).

 

11/09/2014

50 e Anniversaire Découverte de l'Ephèbe d'AGDE

DSC_0138.jpg

L'Ephèbe d'Agde.

Le dimanche 13 septembre 1964 Jackie Fanjaud, originaire de Pézenas à découvert au cours d'une prospection dans le fleuve Hérault face à la cathédrale Saint-Etienne d'Agde une statue de bronze. Jackie Fanjaud qui a travaillé à la compagnie du Bas Rhône Languedoc comme plongeur professionnel était également moniteur de plongée au GRASPA (Groupe de Recherches Archéologiques Subaquatiques et de Plongée d'Agde) présidé par Denis Fonquerle.

DSC_0017.jpg

DSC_0020.jpg

Jackie Fanjaud et sa découverte le 13 septembre 1964.

Gisant sur le dos, la tête en amont, en partie recouverte par de la vase et des graviers, la statue se trouvait sous 8 mètres de fond en aval de la pile droite du pont qui devait être démoli. 

DSC_0011.jpg

Denis Fonquerle et l'Ephèbe.

La statue antique de l'Ephèbe mesure 1,40 m de haut. Elle est datée du IVe siècle av. J.-C. Elle évoque le style du sculpteur lysippe de Sicyone et pourrait représenter Alexandre le Grand. Après avoir été exposée pendant plus de vingt ans au Musée du Louvre, elle est revenue à Agde en 1986. Elle est aujourd'hui conservée au Musée de l'Ephèbe qui a été  construit spécialement à cet effet et qui fut inauguré (j'y étais) par le ministre de la Culture de l'époque François Léotard.

POSTE-1982-39.jpg

DSC_0012.jpg

Timbre et enveloppe premier jour d'émission.

En 1982 la Poste a émis un timbre à l'éfigie de l'Ephèbe d'Agde qui est aujourd'hui l'emblème de la ville.

DSC_0006.jpg

Le moulin des évêques à Agde.

Dans le cadre du 50e anniversaire de la découverte de l'Ephèbe d'Agde une exposition retraçant sa découverte est visible jusqu'au 21 septembre au moulin des évêques.

DSC_0018.jpg

Panneau retraçant la découverte de l'Ephèbe.

DSC_0015.jpg

Trois états de la statue depuis sa découverte à aujourd'hui.

DSC_0027.jpg

Vue de la salle d'exposition.

La journée anniversaire du 50e anniversaire de la découverte de l'Ephèbe d'Agde aura lieu le samedi 13 septembre 2014 à partir de 15h au Palais des Congrès au Cap d'Agde.

PROGRAMME

14h: défilé de l'armée d'Alexandre: Musée-Esplanade Pierre Racine-Palais des Congrès par l'Institut Historique de la Narbonnaise.

15h-17h: animations sur le parvis du Musee.

15h: présentation du film de l'association IBIS: " les 50 ans de l'Ephèbe "au Palais des Congrès, en présence des inventeurs.

16h30: au Musée de l'Ephèbe, visite commentée des collections.

17h30-18h30: pinède de la Clape, derrière le Musée, spectacle " Les jeux d'Olympias " par l'Institut Historique de la Narbonnaise (danses grecques, musicien conteur, combats, courses en armes, démonstrations de tirs à l'arc et lance, charge de cavaliers, char).

18h30: apéritif grec à l'accueil du Musée (sur invitation).

Bonnes visites.

(Reproduction interdite sans autorisation de l'auteur de ce blog)

img985.jpg

 

.

 

 

20/07/2014

La bourse aux minéraux de Millau 2014 en photos

 

La bourse aux minéraux et fossiles de Millau est incontournable pour les amateurs du sud de la France. C'est toujours l'occasion de ramener quelques pièces intéressantes pour entrer en collection soit par l'achat soit par l'échange. Je trouves d'ailleurs que de nos jours le plus intéressant c'est ce qui se passe dans la partie échanges à l'extérieur, plutôt que que dans la salle ou exposent les professionnels. Et effectivement quand on voit le nombre de personnes qui cheminent à travers les stands à l'extérieur et le peu de public qui est présent à l'intérieur, on a vite compris ou se situe l'intérêt de cette bourse.

DSC_0002.jpg

Stands des échanges.

L'élément majeur réside en effet dans le fait que les exposants amateurs présentent très souvent des découvertes récentes faites dans leur région d'origine, et qu'il y a pas mal de minéralogie française. Il y a ainsi la possibilité de faire des échanges intéressants. A contrario lorsqu'on voit les pris affichés par les professionnels, qui sont complètement exorbitants, on comprends que d'année en année on trouve moins de public qui puisse acquérir des pièces à quelques centaines d'euros.

DSC_0008.jpg

Un stand bien sympathique avec des minéraux alpins.

DSC_0003.jpg

Une baryte d'Espagne (la union).

DSC_0013.jpg

DSC_0014.jpg

DSC_0012.jpg

Une calcite des Pyrénées et l'un des frères Guillet (chapeau) qui l'a échangée.

DSC_0006.jpg

Quartz de Vizille.

DSC_0004.jpg

Baryte de la Mure.

DSC_0005.jpg

Baryte de la Mure.

DSC_0023.jpg

Aigue-marine, Pakistan.

DSC_0016.jpg

Baryte bleue, Nador, Maroc.

DSC_0017.jpg

DSC_0022.jpg

Baryte bleue, Nador, Maroc.

DSC_0025.jpg

Galène, Bulgarie.

DSC_0024.jpg

Hyaline opal et schorl, Namibie.

DSC_0019.jpg

Poissons fossiles.

DSC_0020.jpg

Poisson fossile à 2700 €......

DSC_0009.jpg

DSC_0010.jpg

Moments de convivialité.

La convivialité est présente dans les espaces réservés aux amateurs qui s'y retrouvent d'année en année et partagent de biens sympathiques moments dans la bonne humeur, à l'heure de l'apéro. J'ai pu y retrouver certains d'entre eux qui animent toute l'année "le forum" Géoforum sur le net, parmi lesquels, Kayou, 1 frangin, Dédé la mitraille et Evelyne.

DSC_0018.jpg

Vue des stands professionnels.

Comme tous les ans j'ai pu rapporter de la bourse de Millau quelques pièces et maintenant j'attends les prochains rendez-vous de ma région, à Clermont-l'Hérault à la mi aout et Narbonne début septembre. Et bien sur mes recherches personnelles vont reprendre après les chaleurs estivales.   

 

18/07/2014

Bourse-Exposition Internationale MINERAUX-FOSSILES de MILLAU

post-3743-0-42104500-1403762236.jpg

La 43e Bourse-Exposition Internationale de minéraux et fossiles de Millau organisée par le Club Millavois de Géologie aura lieu les 19 et 20 juillet au Parc de la Victoire à Millau. 

Bonnes affaires !

07/07/2014

Le musée de la mine à Escaro (Pyrénées orientales)

Escaro se situe à une quinzaine de kilomètres de Villefranche du Conflent. C'est grâce à une association composée d'anciens mineurs qu'un musée de la mine a pu y ouvrir ses portes depuis décembre 2003. Le fameux fer du Canigou était jadis réputé. Les romains exploitèrent le minerai de fer dès le milieu du deuxième siècle avant Jésus-Christ comme en atteste la découverte de monnaies et d'outils. C'est surtout au début du 19ème siècle que l'exploitation du minerai de fer prend son essort. Sur ordonnance royale quatre concessions seront crées : Aytua d'une superficie de 675 hectares exploité de 1843 à 1962, Les Escoumes, 105 hectares exploité de 1906 à 1962, Escaro Nord 26 hectares exploité de 1883 à 1963 et Escaro sud 107 hectares, exploité de 1875 à 1954. L'exploitation en carrière de spath fluor (fluorite) a cessé son activité en 1993. Elle a occasionné la destruction d'une partie du village d'Escaro.

mine-escaro-019.jpg

Vue du bâtiment abritant le musée.

MinesDEscaro1.jpg

Les différentes concessions minières.

Le site minier d'escaro et Aytua fut un haut lieu de l'extraction minière. La commune comptait peu avant la guerre 550 habitants, à l'apogée de l'exploitation minière. Il y avait une école, trois cafés, une mercerie, une boucherie, une épicerie. On entrait jeune à la mine, dès l'âge de 14 ans, on portait les outils des mineurs, à 15 ans on poussait les wagonnets. Les paysans du coin étaient embauchés à la mine, ainsi que des ouvriers mineurs espagnols, italiens, polonais et yougoslaves. Le travail y était pénible, les maladies étaient fréquentes (silicose, arthrose). 

DSC_0204.jpg

L'exploitation de fluorite.

La visite du musée permet de voir des échantillons du minerai qui était extrait de la mine, l'outillage qui était utilisé par les mineurs, pics, scies, marteaux perforateurs et pneumatiques. On découvre aussi son équipement, lampes à carbure et à huile ainsi que les objets de la vie quotidienne. Une extraordinaire collection de wagonnets est présentée dans le musée,  ils ont été récupérés et restaurés par les anciens mineurs.

DSC_0150.jpg

Vitrine avec lampes et casques de mineurs.

DSC_0202.jpg

Wagonnet et minerai.

DSC_0152.jpg

Différents wagonnets.

DSC_0151.jpg

Wagonnet et caisses d'explosifs.

DSC_0191.jpg

Présentation de l'outillage des mineurs.

DSC_0201.jpg

Marteau perforateur.

DSC_0206.jpg

Pics et scie de mineur.

A l'extérieur du musée on pourra découvrir une galerie témoin, et une forge de mine en état de marche. Le plus extraordinaire à mon sens est de pouvoir voir fonctionner une locomotive de mine tractant des wagonnets sur une portion de voie ferrée ainsi qu'une une pelle mécanique pneumatique. C'est très rare de nos jours de pouvoir voir une locomotive et une pelle en état de marche, et on doit féliciter les personnes qui les ont entièrement démontées et remis en état de marche. Je connaissais l'existence de pelles dans des galeries de mines dans le Gard, mais maintenant elles ne sont plus visibles car les entrées de galeries ont été foudroyées.

DSC_0157.jpg

Mine témoin.

DSC_0159.jpg

Détail du boisage.

DSC_0164.jpg

La voie ferrée reconstituée et au fond la forge et le musée.

DSC_0166.jpg

La pelle mécanique pneumatique.

DSC_0177.jpg

DSC_0170.jpg

La locomotive.

DSC_0172.jpg

la locomotive et ses wagonnets.

DSC_0185.jpg

Un wagonnet aérien.

Le musée de la mine d'Escaro est ouvert l'été tous les jours sauf le jeudi de 15h à 18h.  Des visites hors saison sont possibles ainsi que la visite de sites miniers pour les groupes se renseigner au 04-68-97-15-34.

(Reproduction interdite)

 

 

25/06/2014

Le château Sainte-Marie à Luz-Saint-Sauveur, Hautes Pyrénées

IMG_6097.jpg

Vue du château dans la traversée de Luz-Saint-Sauveur.

Ce château a été construit au Xème siècle par les comtes de Bigorre. Bâti sur un éperon rocheux c'était un point stratégique pour défendre la vallée. 

st marie.jpg

Photo stéréoscopique du 19 ème siècle.

938_001.jpg

Carte postale.

Au XIVe siècle, ce furent les hospitaliers de Saint-Jean et plus tard les chevaliers de Malte qui l'occupèrent puis les Anglais à qui il fut repris en 1404. C'est en effet en 1360 que le château rentre dans le domaine d'Angleterre. C'est le dernier fort que possèdent les Anglais dans le pays avant qu'il leur soit enlevé en 1404 par le comte Clément avec le secours des gentilshommes de Bigorre et de Barèges commandés par Auger de Coffite, grande famille de Luz. Une chapelle attenant au château (Ste Marie du Castet) a subsisté jusqu'à la Révolution de 1789.

DSC_0196.jpg

Chemin d'accès au château taillé dans le schiste.

DSC_0207.jpg

Vue générale du château depuis son accès.

DSC_0202.jpg

La porte du château vue de l'intérieur.

Bien qu'en ruines ce château conserve de beaux restes qui ont été restaurés sous l'autorité de l'architecte des bâtiments de France. On peut y observer deux tours, une ronde et l'autre carrée qui était le donjon. On trouve pour la première fois mention du donjon carré en 1180.

DSC_0201.jpg

Le donjon.

DSC_0200.jpg

La tour ronde.

L'ensemble de l'édifice avec l'enceinte quadrangulaire, la tour ronde munie de latrines et autrefois couverte de lauzes, les restes d'un logis appuyé à la courtine, date du XIVe siècle.

DSC_0208.jpg

La tour ronde vue de l'extérieur du château.

DSC_0204.jpg

Emplacement du logis appuyé à la courtine.

Une légende veut que pendant la période où le château était occupé par les routiers et où ils emprisonnaient les gens qu'ils rançonnaient, un jour, les hommes ramenèrent une jeune et jolie fille du village d'Arcizans nommée Marie. Le chef des routiers, la trouvant si belle, plutôt que de la rançonner, voulut la prendre pour épouse. Pendant que son fiancé cherchait à la délivrer et rodait autour du château, Marie priait la Vierge pour qu'elle la délivre.

Le matin des noces, un nuage lumineux apparut dans le ciel bleu, descendit sur le château, et enveloppa la tour ou était enfermée la prisonnière. Un cortège d'anges l'emporta alors au ciel...

Revenu de sa surprise, et manifestant sa colère, le chef des routiers s'exposa sur une fenêtre du château, et s'écroula, tué d'une pierre en plein front, que lui lança avec sa fronde le fiancé.

Le fiancé de Marie, deviendra ermite et s'isolera à la chapelle Saint-Pierre, qui plus tard sera reconstruite en chapelle Solferino. Ainsi, naquis le nom du château Sainte-Marie.

 

Inscrit le 16 octobre 1930 aux Monuments historiques et restauré depuis 1980 le château, propriété privée est accessible au public. Il faut compter 30 mn de marche AR. A Esquièze, juste avant d'entrer à Luz par la D921, prendre à gauche la D172 qui conduit à Vizos. Un étroit sentier s'engage sur la droite, le long du jardin de l'hôtel "le Montaigu".

(Reproduction interdite)

 

12/06/2014

Castelnau de Guers: conférence sur Rennes-le-Château

abbe-sauniere-.jpg

L'abbé Sauniere.

L'association du patrimoine ASPAHC organise une conférence sur le thème de Rennes-le-Château: genèse et fantasmes. Un petit village du Razès, posé en équilibre au bord d'une falaise, et un mystère qui a fait et qui fait encore couler beaucoup d'encre. Qui est-ce qui fait que, ces dernières années, cette petite commune voit défiler près de 150 000 visiteurs par an ?

Après avoir abordé l'affaire avec "Béranger Sauniere" et cadré le propos, la suite, l'affaire "sans Béranger Sauniere", nous entraine au coeur d'une opération bien menée et de la diffusion d'un mythe dont la progression apparait n'avoir aucune limite.

Après les légendes thésauraires on atteint au divin, à l'ordre du monde et au fantasme à l'état pur. Rennes-le-Château, c'est la réussite, au-delà de toute espérance, d'un mythe à l'ampleur démesurée, c'est aussi l'aventure de quelques personnages, hors du commun, eux aussi !

DSC_0196.JPG

Le diable, église de Rennes-le-Château.

Cette conférence sera animée par Jean-Claude Rivière médiéviste le jeudi 12 juin à 18h00 à la salle du peuple de Castelnau-de-Guers. Entrée gratuite.

06/06/2014

Journées nationales de l'archéologie 7-8 juin 2014

tumblr_n577fbkxkH1snvkt7o1_250.jpg

Voici à l'occasion des journées nationales de l'archéologie, quelques idées de sorties dans le département de l'Hérault. A noter que je ne vous donne que les sites dont l'accès est gratuit, je ne ferai pas de la pub pour ceux qui font payer l'accès aux sites ce jour là !

DSC_0014.jpg

Agde, villa gallo-romaine d'Embonne.

Agde, villa d'Embonne visite les 6 et 7 juin à 14h, 15h, 16h (30mn).

370_1201_vignette_IMG-3856-1.JPG

Bessan, la monédière.

Bessan, chantier de fouilles de la monédière vaste habitat protohistorique. Visite commentée samedi 7 de 10h à 12h et de 14h à 16h30 (inscription obligatoire 04 67 00 81 89) 45 mn.

370_623_vignette_Maison-restituee-de-cambous.jpg

Habitation reconstituée de Cambous.

Cambous, visite du village préhistorique samedi 7 de 10h à 18h et dimanche 8 de 10h à 12h et de 14h à 18h.

puisserguier-un-village-medieval-en-plein-coeur-du-languedoc_269480_510x255.jpg

Château de Puisserguier.

Puisserguier, visite du château (XIIe XVIIe) samedi 7 et dimanche 8 de 10h à 18h.

1298_vignette_flyer-archeo-1.jpg

Archeo-balade proposée par la communauté de communes Le Minervois "de dolmens en oppida" visite de deux dolmens et d'un oppidum samedi 7 juin de 15h à 18h (inscriptions au 04 68 91 31 50).

Des conférences et des expositions sont aussi au programme de ces journées, consulter le site de la DRAC. Bonnes visites.

20/05/2014

La chapelle Saint-Eutrope à Castanet-le-Haut (Hérault)

La commune de Castanet-le-Haut est située dans la vallée de la Mare dans le Parc naturel régional du Haut Languedoc, à la limite des départements du Tarn et de l'Aveyron. Une partie de la commune se trouve dans le massif granitique de l'Espinouse. C'est sur l'une des arêtes  du massif que se situe la petite chapelle de Saint-Eutrope.

DSC_0006.jpg

Vue de l'arête granitique supportant la chapelle.

DSC_0011.jpg

Vue rapprochée de la chapelle. 

Il faut compter environ 55 mn pour accéder à la chapelle Saint-Eutrope depuis le village de Castanet-le-Haut. On chemine au début à travers une châtaigneraie et on passes à côté d'un séchoir à châtaignes en ruines. Ensuite le sentier grimpe de plus en plus haut et on chemine à découvert à travers la bruyère. Avant d'atteindre la chapelle on franchira des dalles rocheuses inclinées, par des marches d'escalier instables et mieux vaut ne pas être sujet au vertige !

DSC_0098.jpg

Séchoir à châtaignes (appelé clède en Cévennes) en ruines.

DSC_0012.jpg

Franchissement de dalles granitiques inclinées.

DSC_0013.jpg

Le passage en escalier.

Enfin arrivé presque au sommet d'une arête rocheuse on découvre la chapelle de Saint-Eutrope qui a été restaurée et un panneau a été apposé sur l'un de ses murs et nous en explique l'historique.

DSC_0014.jpg

Vue de la chapelle.

DSC_0030.jpg

La porte de la chapelle.

DSC_0024.jpg

L'intérieur de la chapelle et son arc triomphal.

DSC_0026.jpg

L'autel.

Cette chapelle est située sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle. Auparavant dans la commune de Rosis, elle fut cédée à Castanet-le-haut pour...quatre sacs de châtaignons ! C'est encore de nos jours un lieu de pélérinage. Autrefois la dernière montée était effectuée à genoux par les pénitents qui avaient beaucoup à se faire pardonner.

DSC_0028.jpg

Le toit en lauzes de la chapelle.

La chapelle actuelle date du XIVème siècle, elle semble succèder à un édifice pré-roman. C'était vraisemblablement dès l'origine un ermitage. Le logement de l'ermite qui desservait autrefois la chapelle se trouve accolé à celle-ci à l'Est. Saint Eutrope évêque de Saintes à l'époque paléochrétienne fut très honoré en Saintonge au moyen âge. A Castanet-le-Haut la tradition est que Saint Eutrope y prêcha l'évangile et qu'il se retirait sur la montagne pour y prier. Chaque année le 30 avril le jour de sa fète une procession est organisée par les habitants de Castanet pour honorer sa mémoire.

DSC_0031.jpg

Vue sur Castanet depuis la chapelle.

DSC_0033.jpg

La chapelle et l'ermitage.

Cette balade est déconseillée avec de jeunes enfants et aux personnes sujettes au vertige.

(Reproduction interdite sans autorisation de l'auteur de ce blog)